C’est un contrat important pour l’industrie aéronautique russe. Le Kazakhstan vient d’annoncer son intention d’acheter vingt-deux nouveaux avions de combat Sukhoi Su-30SM afin d’équiper son aviation de combat. Une commande trois fois plus importante que le nombre de ces avions actuellement en dotation dans le pays. Une acquisition qui permettra de mettre à la retraite certaines chasseurs datant de l’époque où le pays était sous occupation soviétique.

Si actuellement ce sont «seulement» huit Sukhoi Su-30SM qui sont en dotation au sein de la Kazakhstan Air Force cela changera à partir de 2020. C’est en effet cette année là que les avions achetés, dont l’annonce a été officiellement faite ce jeudi 24 mai 2018, commenceront à entrer en service opérationnel.

Ces futurs Sukhoi Su-30SM supplémentaires permettront en premier lieu de mettre à la retraite les douze derniers Mikoyan-Gurevitch MiG-27D datant des années 1980 et usés jusqu’à la corde. Des avions d’attaque au sol et d’appui aérien rapprochés qui à la différence de leurs futurs successeurs sont incapables d’emporter (et à fortiori de tirer) des munitions de précision types bombes à guidage laser et/ou GPS.
Des MiG-27D que pourtant le Kazakhstan compte bien revendre sur le marché de seconde main, avec il faut bien le reconnaitre certainement quelques difficultés.

Avec cette nouvelle commande à l’export le Su-30 prouve un peu plus qu’il est indubitablement la plus prolifique et peut-être réussie des versions dérivées du célèbre prototype Sukhoi T-10. Un avion qui se vend bien et réussi à faire de l’ombre à la majorité des meilleurs avions occidentaux.
Cependant il faut signaler qu’il ne se vend pratiquement que dans des pays où ni les Américains ni les Européens ne tentent d’imposer leurs avions les plus évolués.

Photo © Agence France Presse.

Publicité

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom