Une fois encore l’Indian Air Force est sous les feux des projecteurs suite à un accident d’avion ! Ce lundi 4 juin 2018 un avion de combat SEPECAT Jaguar s’est écrasé dans le nord-ouest du pays causant la mort de son pilote, le commandant Sanjay Chauhan. L’avion participait à un exercice de tir air-sol non loin de la frontière indo-pakistanaise.

Outre l’avion accidenté trois autres SEPECAT Jaguar participaient à cette série de raids simulés contre des positions ennemis dans le district de Kutch, à une cinquantaine de la frontière avec le Pakistan. Pour une raison encore non divulguée par l’état-major indien l’avion s’est écrasé peu après son bombardement. Cependant il ne semble pas que l’accident soit lié au souffle d’une bombe ou bien à une munition mal explosée.

Il semble que le pilote décédé n’ait pas eu le temps de déclencher l’éjection de son siège avant que son avion de percute le sol. Il est mort sur le coup. Rapidement des hélicoptères Mil Mi-17 ont déposés des commandos et des sauveteurs afin de sécuriser la zone du crash.
Des enquêteurs y ont également été dépêchés par l’avionneur HAL.
En effet pour mémoire les Jaguar avaient été construits localement sous licence dans les années 1980.

Initialement ces vénérables biréacteurs d’attaque auraient du être retirés du service dans le courant de l’année 2023 mais avec l’annulation annoncée du programme FGFA il n’est pas impossible que ces avions demeurent en service plus longtemps. Et ce même si les Jaguar indiens commencent à sérieusement accuser le poids des ans. Quoiqu’il en soit l’Inde demeure le principal utilisateur du fameux jet de combat franco-britannique, un avion qui ne sert plus du tout dans aucun de ces deux pays. L’Armée de l’Air et la Royal Air Force l’ont retiré du service depuis respectivement treize et onze ans.

Photo © Indian Air Force.

 

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom