Voilà un fait divers qui ne va pas redorer le blason de la compagnie aérienne intérieure française Hop !, filiale du groupe Air France KLM. Une enseignante devait en début de semaine prendre un vol retour entre Agen où elle a donné des cours et son domicile à Reims, quand son embarquement a été refusé par le commandant de bord de l’avion. Finalement après plusieurs tergiversations cette dame a été transféré par la route vers Toulouse puis embarquée sur un avion pour sa destination. Le plus fort dans cette histoire c’est que son vol aller Paris-Agen n’a posé aucun problème.

La passagère en question est atteinte d’une maladie génétique rare qui l’oblige à se déplacer à l’aide d’une canne. Par sécurité mais aussi pour son confort personnel les personnels de l’aéroport d’Agen avaient décidé de l’accompagner jusqu’au seuil de l’avion dans un fauteuil roulant. Là le commandant de bord a immédiatement refusé son accès à bord arguant que le personnel de bord n’était pas en nombre suffisant pour s’occuper d’elle en cas d’accident ou d’incident majeur dans l’avion.
Elle a immédiatement été débarquée de l’avion de la compagnie Hop !, assurant cette liaison régulière entre Agen et Paris.

L’infortunée passagère en question est une enseignante qui était venue à Agen pour un cours à l’ENAP, l’École Nationale d’Administration Pénitentiaire. C’est cet établissement qui assure la formation initiale des personnels des maisons d’arrêt en France.
Après un transfert par la route, en taxi, la passagère a pu être embarquée sur un vol Toulouse-Paris… de la même compagnie aérienne.

Ce fait divers nous démontre à quel point parfois on marche sur la tête dans le monde de l’aviation civile actuelle. Que le commandant de bord se retranche derrière les mesures de sécurité est son plein droit, mais il faut remarquer que le handicap de cette passagère n’a en rien empêché son vol aller Paris-Agen. Alors comment expliquer qu’elle puisse faire le vol aller mais pas le vol retour ? Cela signifierait-il qu’entre les deux avions la sécurité aérienne n’est pas la même ? Cette compagnie aérienne aurait t-elle des mesures à géométries variables ?
Autant de questions qui jettent le voile sur Hop ! et sa gestion de ses passagers… ou de ses clients.

Photo © Wikimédia Commons.

Publicité

2 COMMENTAIRES

  1. Merci de relayer ce genre d’information. C’est aussi cela l’aviation. Et là il n’y a pas de quoi être fier de nos compagnies civiles. Une véritable honte.

  2. Toutes mes félicitations à ce commandant de bord. Grandeur et décadence. Quel honneur de se retrancher derrière le parapluie…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom