On le savait depuis quelques mois maintenant : l’hélicoptère AgustaWestland MH-139 est proposé à l’US Air Force dans le cadre du programme de remplacement des Bell UH-1N Twin Huey. Mais désormais la société italienne Leonardo, maison-mère de l’hélicoptériste européen, s’est (enfin) associé au géant de l’aéronautique Boeing afin de donner plus de poids à son hélicoptère. C’est donc bel et bien un affrontement Boeing / Lockheed-Martin qui pourrait se dessiner, avec cependant une petite avance pour ce second constructeur.

En effet c’est Lockheed-Martin qui commercialise le HH-60U Blackhawk conçu par sa branche voilure tournante Sikorsky. Un hélicoptère qui avait déjà les faveurs des généraux américains. Obligés de respecter les conditions du droit commercial international ils ont du ouvrir une véritable compétition dans laquelle s’est donc engouffrée désormais la société Boeing.

Ce Boeing MH-139 est donc clairement une version totalement américanisée de l’hélicoptère multirôle anglo-italien. Même si extérieurement et mécaniquement l’appareil sera identique à ceux en service dans l’Aeronautica Militare c’est du point de vue de l’avionique que les différences seront palpables. Un nouveau FLIR, mais également une chaîne de communication encryptée, ainsi qu’une planche de bord adaptée sont prévus par l’avionneur de Seattle.

Néanmoins une compétition entre les seuls constructeurs Boeing et Lockheed-Martin semble assez peu probable. Les autres challengers ont jusqu’à fin décembre 2018 pour se faire connaitre. Et il semble impossible qu’Airbus ne se mette pas sur les rangs par l’intermédiaire de sa branche hélicoptère avec son H145M. Même si ce dernier est sensiblement plus petit que les HH-60U et MH-139, il a déjà remplacé des hélicoptères très similaires aux UH-1N Twin Huey de l’US Air Force. Dans l’US Army, sous sa forme UH-72 Lakota, il a succédé au Bell UH-1V Iroquois.
De son côté la société américaine Sierra Nevada Corporation (ou SNC) propose de moderniser de vieux Sikorsky UH-60A à un standard proche du UH-60L. Une solution «low cost» qui ne semble pas avoir que des soutiens aux États-Unis.

Quoiqu’il en soit ce remplacement annoncé des UH-1N Twin Huey en service dans l’US Air Force est, et de loin, un des programmes d’hélicoptères militaires parmi les plus intéressants. Et depuis très longtemps.

Photo © Boeing.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom