Un premier vol est forcément un évènement dans l’histoire d’un avion. Quand en plus il concerne un des constructeurs majeurs actuels cela prend forcément des proportions importantes. Ce jeudi 19 juillet 2018 le biréacteur de transport hors-norme Airbus A330-700L, alias Airbus Beluga XL, a réalisé son vol inaugural depuis l’aéroport de Blagnac dans la banlieue de Toulouse. L’avion doit à terme voler pour le compte de l’avionneur européen.

Ce premier vol est l’aboutissement d’un programme lancé il y a moins de quatre ans, en novembre 2014 et visant à trouver un successeur aux actuels A300-600ST, les premiers Beluga ! Les A330-700L sont comme leur désignation le laisse entendre des machines dérivées de l’avion de ligne A330, un des best-sellers du constructeur européen.

Cependant dès le premier regard on voit immédiatement que ces avions ne risquent pas de transporter beaucoup de passagers : ce sont des avions exclusivement cargos. Et pas question pour eux de transporter des boites de conserves, des pantalons en flanelle, ou même des automobiles. L’Airbus Beluga XL transportera exclusivement des éléments de grande taille, et en premier lieu des ailes d’avions de ligne A350 et A380.

Quatre heures, c’est le temps pendant lequel a duré ce premier vol. L’avion (encore expérimental) a décollé de Toulouse-Blagnac, où il est né, aux alentours de 10 heures 30 ce matin et n’y est revenu qu’un début d’après-midi. Un vol inaugural qui aura permis aux ingénieurs d’essais d’Airbus de constater qu’ils ont biens travaillé mais qui devrait aussi éventuellement mettre en lumière des défauts indétectables jusque là. Bon à l’heure des supercalculateurs et des simulations numériques ce risque devient infinitésimal. Mais il peut encore exister.

Désormais l’avion entre dans sa phase la plus délicate : les essais en vol et les validations industrielles et administratives allant jusqu’à la certification de ce biréacteur assez inhabituel. À n’en pas douter ce superbe avion-cargo devrait être une des vedettes du prochain salon du Bourget, en juin 2019. De quoi ravir les nombreux passionnés et curieux qui se ruent tous les deux ans dans les allées de ce rassemblement plus professionnel que réellement autre chose.

Photo © Julien Jeany via Wikimédia Commons.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom