Le drame a choqué l’ensemble de la communauté aéronautique. Ce dimanche 5 août 2018 en milieu de journée un avion de transport Junkers Ju 52/3 s’est écrasé dans le massif alpin des Grisons, en Suisse, causant la mort de ses vingt occupants. L’avion, construit en 1939, appartenait à l’association helvétique JU-AIR. C’est l’accident le plus grave pour un avion de collection en Europe depuis de nombreuses années.

Malgré des moyens de secours très importants, dont deux hélicoptères Eurocopter AS.350B Écureuil, les équipes de secours n’ont découvert aucun survivant parmi les 17 passagers et trois membres d’équipages. La carlingue du trimoteur était retournée. Le Junkers Ju 52/3 en question, immatriculé HB-HOT, gisait à 2540 mètres d’altitude sur le Piz Segnas. Selon toutes vraisemblances il aurait piqué du nez avant de se retourner en heurtant une partie plane de la montagne.
D’ores et déjà les enquêteurs suisses sont à pied d’œuvre pour découvrir les causes exactes de cette catastrophe aérienne.

Ils excluent pourtant déjà la collision avec un autre aéronef ou même le péril aviaire. De même la piste terroriste n’est pas abordée, aucune trace d’explosif ne semble avoir été repérée. Quoiqu’il en soit cet écrasement interroge en Suisse.
En attendant les conclusions des investigations les vols de JU-AIR sont suspendus jusqu’à nouvel ordre.

Doit-on encore présenter le Junkers Ju 52/3 ?
Légendaire avion de transport de la Luftwaffe durant la Seconde Guerre mondiale, il fut de toutes les batailles aériennes, de toutes les invasions. Après-guerre il vola aussi bien en Espagne, qu’en France ou en Suisse. L’avion accidenté ce jour était l’un d’eux, retiré du service au début des années 1980.

Photo © Wikimédia Commons.

 

Publicité

2 COMMENTAIRES

  1. Triste nouvelle. Quand j’ai lu ça sur un article du point, Suisse, avion de collection, 20 passager, j’ai malheureusement de suite compris de quel avion il s’agissait.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom