Ce n’est pas un avion très fréquent dans les forces aériennes même si dans l’Union Européenne la Belgique en a également acquis un exemplaire voici quatre ans. Un avion de ligne Airbus A321-200 va faire son entrée en service opérationnel au sein de la Luftwaffe dans les prochains jours. Le chantier de transformation qui lui a permis de devenir un avion militaire vient de se terminer dans les ateliers de la société Lufthansa Technik à Hambourg. Le biréacteur sera désormais configuré pour le transport de hautes personnalités.

Pourtant cet Airbus A321-200 n’a pas été acheté neuf par le Bundeswehr. En effet il vola entre mars 2003 et novembre 2016 sous l’immatriculation civile allemande D-AISF pour le compte de son ancien propriétaire : la compagnie aérienne étatique Lufthansa. Et donc il fallait totalement revoir l’avion avant de l’accepter au service.
Pas question de se limiter à un simple coup de peinture afin de changer de livrée. Les ingénieurs et techniciens allemands ont du quasiment démonter l’avion intégralement afin de le militariser. Et ce sont notamment les systèmes de communication qui ont demandé le plus lourd travail.

Dorénavant donc cet Airbus A321-200 s’apparente autant à un avion de transport très haut de gamme qu’à un poste de commandement aéroporté à court-moyen rayon d’action. Finie la configuration 185 places réparties en deux classes désormais ce sont 70 passagers que l’avion pourra emporter dans un confort digne d’un jet d’affaire. Mais un «gros» jet d’affaire capable également de permettre à la chancellerie allemande de diriger des opérations militaires ou de régler des crises humanitaires en temps réel.

Pour autant ce biréacteur ne sera pas le seul avion de transport de hautes personnalités à voler dans les rangs de la Luftwaffe. Celle-ci possède également trois autres avions développés par le constructeur européen à savoir un biréacteur A319CJ et deux quadriréacteur A340-300 mais également quatre Bombardier Global 5000. Des avions qui permettent à l’Allemagne de rallier à peu près n’importe quel point de la planète.
Le nouvel A321-200 permettra de retirer du service l’ultime A310-300 qui devrait normalement être réaffecté au transport de personnels, moyennant une modification de son aménagement intérieur.

Photo © Bundeswehr.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom