C’est malheureusement le lot de tous les avions de combat dans le monde : tôt ou tard il faut les retirer du service. Et désormais ça va être le tour du Panavia Tornado GR Mk-4. La Royal Air Force a annoncé l’arrêt définitif des vols opérationnels sur ce type d’avion pour le premier trimestre 2019. En attendant, progressivement ceux-ci rejoignent les stocks sur les bases aériennes tandis que plus aucun jeune pilote n’est formé dessus depuis près d’un an et demi. C’est clairement la fin d’une époque pour la RAF.

Et bien entendu ce retrait du service des valeureux chasseurs-bombardiers de la guerre froide et de la guerre du Golfe se fait au profit de l’Eurofighter Typhoon FGR Mk-4. Sa flotte se réduit d’ailleurs comme peau de chagrin. S’il y a presque trois ans la Royal Air Force en possédait encore quatre-vingt-dix-huit exemplaires aujourd’hui elle n’en aligne plus que quatre-vingt-deux. Et cela va s’accélérer dans les semaines à venir.

Pourtant si au départ l’avion était mal aimé des pilotes britanniques beaucoup se sont habitués à sa rusticité. Avion d’attaque au sol et de pénétration à basse altitude il ne passait pas inaperçu avec sa géométrie variable. Mais surtout au début des années 1980 il était fortement décrié dans les tabloïds anglais qui l’avait même surnommé Tonka (en référence à une célèbre marque de jouets au Royaume-Uni) tant ce premier avion militaire européen semblait fragile et mal conçu. Et ils avaient tort.
Certes ses versions initiales n’ont pas vraiment brillé contre les armées de Saddam Hussein en 1990-1991 mais elles ont su se rattraper ensuite dans les guerre contre le terrorisme djihadiste. Au point même de devenir un des avions les plus appréciés de toute une génération de pilotes de Sa Majesté : celle de l’après guerre froide !

Pour autant ce retrait du service à l’horizon février ou mars 2019 n’est pas sans poser de problème aux généraux britanniques. Car il faut continuer de valider l’emploi de munitions de non-guidées sur les Typhoon FGR Mk-4. Et là encore ce n’est pas gagner, l’avion européen de deuxième génération n’ayant pas vraiment été conçu pour se transformer en camion à bombes mais plus en avion d’attaque de précision.
En fait c’est comme si la RAF essayait de transformer un outil de précision chirurgicale en vulgaire tronçonneuse. On peut d’ailleurs se demander l’intérêt réel d’adapter des armes non-guidées sur un avion spécialement conçu pour ne pas en employer.

Photo © Royal Air Force.

Publicité

2 COMMENTAIRES

  1. Et bien moi cet avion je l’affectionne particulièrement. J’en ai même une maquette au 1/48 dans sa version tempête du desert et sa livrée sable, réplique du célèbre tornado GR1 « gulf killer ».
    http://1.bp.blogspot.com/_cLAXeN8dOXo/TNpVdZncbDI/AAAAAAAAA1o/qD0MDdOWefY/s1600/gulf_killer_17.jpg

    Petite anecdote: c’est le seul avion qui est intercepté le concorde volant à mach 2. C’était en avril 1985 au dessus de la mer d’irlande.
    https://c1.staticflickr.com/2/1569/25088910183_cbe7d5cb91_b.jpg

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom