Pour la photo de ce weekend impossible de passer à côté des célébrations du centenaire de l’Armistice du 11 novembre 1918. Et pour l’illustrer nous avons choisi une photo du célèbre pilote français René Fonck posant devant son biplan Spad S.VII. Il fut le plus important pilote de chasse de ceux que l’on appelait pas encore les Alliés avec 75 victoires homologuées. À la différence de son homologue allemand Manfred von Richthofen, plus grand as du conflit, René Fonck survécut largement à la guerre.

On voit très clairement la cigogne dessinée sur le flanc de son Spad S.VII. Il s’agit alors de l’emblème de l’escadrille Spa 103. Aujourd’hui celle-ci est communément appelée «Cigogne de Fonck» et représente l’Escadron de Chasse 1/2 Cigogne dont la dernière monture en date est le Dassault Aviation Mirage 2000-5F. On est bien loin du vénérable biplan, mais avec toujours la même mission : protéger le ciel de France !

Photo © ECPAD.

Publicité

6 COMMENTAIRES

  1. le moins que l’on puisse dire c’est qu’il n’a pas été remercié à la hauteur de ses faits d’armes ! mais c’est un choix politique , il ut marié à une demoiselle Liebelin de la famille de ma mère .

    • Il a été décoré de la Légion d’Honneur, ce qui est très bien et souvent largement suffisant. C’est un soldat donc à priori pas utile de le mettre au Panthéon et je ne pense pas que qui que ce soit aurait pu revendiquer les Invalides pour lui.

  2. Pendant l’entre de guerre, Fonck à essayé de s’attaquer à la grande traversée de l’Atlantique d’Est en Ouest, en 1926. Tentative malheureuse qui se termina par un crash au décollage de son S35 , Fonck ainsi que 2 autres membres de l’aventure échappèrent par miracle au flammes. Une vidéo de cette catastrophe existe, les images glaces le sang.

  3. Je ne connaissais pas Fonk avant le reportage en deux parties d’Arte : « La guerre des As » (disponible jusqu’au 05/12/2018).
    De ce fait, j’associe plus le Groupe de Chasse 1/2 Cigognes à Guynemer.
    Par ailleurs, il est assez cocasse de penser que Fonck (ou Guynemer ? j’ai un doute) n’ai pu voler uniquement, car on était cruellement en manque de pilote ! En effet il était au départ assez « mauvais » et avait détruit quelques avions!

    Dans le même ordre d’idée de reportage, il y a eu il y a quelques semaines un reportage sur le baron Von Richthofen. « Le Baron Rouge, Manfred von Richthofen » (disponible jusqu’au 28/11/2018, toujours Arte)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom