Ce n’est pas tous les jours que l’on peut célébrer un 75ème anniversaire de naissance. C’est pourquoi les membres du 430ème Escadron tactique d’hélicoptères de l’Aviation royale canadienne (ARC) célèbrent en 2018 l’histoire de cet escadron qui s’apparente davantage à celle du phénix que du gerfaut, son oiseau emblématique. Afin de souligner cette année spéciale, un des hélicoptères Bell CH-146 Griffon du 430ème Escadron a revêtu une livrée d’occasion qui contraste avec sa tenue de camouflage habituelle.

Les origines de cet escadron remontent à la Deuxième Guerre mondiale. Initialement doté d’avions Curtiss P-40 Tomahawk, le No. 430 Army Co-Operation Squadron «Silver Falcon» fut mis sur pied le 1 janvier 1943 en Angleterre. Ce nouvel escadron canadien avait pour mission la reconnaissance photographique. Quelques mois plus tard, le 430ème escadron abandonnait ses appareils Tomahawk pour des North American P-51 Mustang Mk.1. Pas encore l’avion de chasse tant redouté qu’il allait devenir avec le moteur britannique Merlin, cette première génération du Mustang était tout de même très performante à basse altitude grâce à sa finesse aérodynamique et à son moteur américain Allison V-1710. Avec cette nouvelle monture plus puissamment armée, le No.430 Fighter Reconnaissance Squadron, ainsi renommé en juin 1943, continua sa mission de reconnaissance, à laquelle on ajouta la destruction de cibles au sol.

Formation de Mustang Mk. 1 de l’Escadron 430 de l’ARC en 1944

Le 430ème escadron participa notamment aux préparatifs du débarquement de Normandie puis soutient l’avancée des troupes en France, en Belgique et dans les Pays-Bas. La victoire acquise en Europe, le 430ème Escadron est dissous en août 1945 à Lüneburg en Allemagne, non sans avoir au préalable troqué ses appareils Mustang Mk.1 pour des Supermarine Spitfire Mk IV.

Spitfire Mk IV de l’Escadron 430 de l’ARC en 1945

Le spectre d’un nouveau conflit, cette fois-ci avec l’URSS, fera en sorte que le 430ème Escadron renaîtra de ses cendres. Le No. 430 Fighter Squadron est réactivé à North Bay au Canada le 1er  novembre 1951. Dotés de modernes Canadair CL-13 Sabre, les Silver Falcons furent rapidement déployés en Europe. Le 430ème Escadron s’installa à la base canadienne de Grostenquin en France en septembre 1952 jusqu’à sa dissolution en juin 1963.

Canadair CL-13 Sabre de l’Escadron 430 à North Bay au Canada
Canadair CL-13 Sabre de l’Escadron 430 à Grostenquin en France

Renaissant une nouvelle fois de ses cendres en septembre 1963 à Grostenquin, le No. 430 Strike/Attack Squadron assume une nouvelle mission avec ses avions Canadair CF-104 Starfighter. Quelques semaines plus tard, les Silver Falcons rejoignent leur nouveau nid en Allemagne, d’abord à Zweibrücken, puis à Lahr, où l’escadron sera désactivé à nouveau le 1er mai 1970.

Canadair CF-104 de l’Escadron 430 à Lahr en Allemagne

Dans une nouvelle réincarnation, le 430ème Escadron est réactivé comme unité francophone à la base des Forces canadiennes (BFC) Valcartier, un peu au nord de la Ville de Québec. Le 430ème Escadron tactique d’hélicoptères sera initialement doté d’appareils Bell CH-135 Twin Huey et CH-136 Kiowa. Loin de se limiter aux opérations d’appui aérien tactique des troupes terrestres lors d’exercices dans les collines laurentiennes, les Silver Falcons devenus les Gerfauts, vont déployer leurs ailes, ou plutôt leurs pales, un peu partout dans le monde. Que ce soit dans le cadre de plusieurs missions de l’ONU, par exemple pour le maintien de la paix dans la Péninsule du Sinaï ou l’aide humanitaire comme à Haïti, et même pour soutenir les opérations de sécurité lors des Jeux olympiques de Montréal en 1976, la polyvalence des Gerfauts est mise à profit. Depuis 1994, l’Escadron 430 utilise des hélicoptères Bell CH-146 Griffon à bord desquels les Gerfauts ont notamment participé aux opérations de combat en Afghanistan et plus récemment en Irak pour libérer le nord du pays sous la dictature des terroristes du Daech.

CH-146 Griffon de l’Escadron 430 à la Citadelle de Québec

J’ai la chance de voir régulièrement des CH-146 Griffon de l’Escadron 430 survoler Québec, ma ville d’adoption. Je souhaite longue vie aux Gerfauts et exprimer ma reconnaissance aux hommes et aux femmes qui ont servi au sein de cet escadron au fil des ans pour la défense de la démocratie et de la liberté.

Publicité

1 COMMENTAIRE

  1. Bravo et merci pour cet article. Québécois de naissance et lévisien depuis 10 ans, je peux apercevoir ces aéronefs. Des membres de l’Escadron 430, variant selon les années, participent aux cérémonies du Jour du Souvenir, le 11 novembre au Cénotaphe de Lévis situé dans le « Parc de la Paix », accompagné des membres du Régiment de la Chaudière, de autres unités de Forces et¸des cinq corps de cadets locaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom