C’est d’ici la fin de l’année 2018 que les premiers avions devraient entrer en service. L’Armée de l’Air et la Marine Nationale recevront leurs premiers Dassault Aviation Rafale au standard F3-R, le dernier avant le futur standard F4 attendu pour 2025. Ce nouveau prévoit notamment le tir du missile air-air Meteor à longue portée ainsi que l’emport de la nacelle de désignation laser Talios. Ce nouvel équipement doit à terme remplacer l’actuel nacelle Damoclès.

Il faut savoir que tous les Dassault Aviation Rafale actuellement en dotation dans l’Armée de l’Air et la Marine Nationale doivent être modernisé au standard F3-R. Aussi bien les B et C que les M sont concernés.

Dorénavant ils pourront donc remplir des missions air-air longue distance grâce au missile Meteor de conception européenne. Il faut souligner que cette arme est déjà pleinement opérationnelle sur les Eurofighter Typhoon FGR Mk-4 de nos amis britanniques.
Même si les biréacteurs français peuvent en emporter théoriquement quatre en pratique il n’y en aura que deux sous chaque Rafale de l’Armée de l’Air et de la Marine, couplé avec des missiles Mica EM et IR.

Le standard F3-R prévoit donc également le remplacement progressif des nacelles de désignations laser Damoclès par les nouvelles nacelles Talios. Plus précises celles-ci ont notamment été conçues grâce au retour d’expérience de l’utilisation des armements air-sol modulables, ou A2SM. Après le remplacement seuls les Dassault Aviation Mirage 2000D utiliseront encore le Damoclès.

Les premiers Rafale F3-R seront déclarés opérationnels au début de l’année prochaine, et les livraisons d’avions modernisés devraient s’échelonner jusqu’en 2022-2023. Il est à noter que les premiers Rafale F4 n’entreront pas en service avant 2025.
À cette époque également les avions français recevront les 567 futurs missiles air-air Mica Nouvelle Génération commandés il y a quelques jours par la Direction Générale de l’Armement. Ces armes entreront en service opérationnel en 2026.

Photo © Armée de l’Air.

Publicité

12 COMMENTAIRES

  1. En discutant il y a 2 semaine avec un jeune retraité qui a volé sur 2000-5 et 2000-D : il me disais que le couple rafale F3-R et météor était supérieur même au f35 et am120.
    Chauvinisme ou juste sincère? Il me paraissait vraiment sur de lui quand il m’a répondu .

    • ça dépend le type d’engagement et les circonstances. En dogfight, le F-16 d’ancienne génération par rapport au F-35 prend le dessus. Mais quand on regarde l’évolution du combat aérien depuis 1914, le dogfight se fait de plus en plus rare, voire rarissime ces 15 dernières années (il n’y a quasiment plus d’engagement au canon ou au missile AA à courte portée tiré en secteur arrière). À distance, avec un soutien Awacs, le F-35 reprend la main, parce qu’il peut se placer dans la meilleure position à l’insu de sa cible pendant que l’Awacs lui communique les coordonnées pour ses AIM-120.
      Si le soutien Awacs est défaillant (guerre électronique) ou éliminé (frappe par missiles anti-awacs) alors c’est la taille de la salve qui devient le facteur premier, le F35 possède un bon radar, des qualités pour rester en vie à distance de sécurité. Le souci du F35 c’est qu’en mode furtif, il tombe vite à court de munitions et de carburant.
      Enfin, on peut ajouter que ce n’est pas un appareil qui a été conçu pour le combat aérien.

      • Oui quand on parle de météor de AIM120 c’est forcément du bvr donc le dogfight c’est encore un autre débat. Dans le cas ne m’a conversation c’était les performances en bvr qui étaient comparées . À savoir que les f35 anglais seront équipés en météor aussi et c’est encore un autre débat.
        Merci pour vos précisions.
        Amicalement.

    • C’est du chauvinisme! Parce que ce n’est pas ce que dit le général André Lanata chef d’état-major de l’armée de l’air française, Votre gars n’a jamais piloté de F35 et n’a donc aucune idée de ce qu’il vaut. Faut réfléchir, seuls ses pilotes peuvent en parler!

      • Parceque vous oui vous avez pliloté le f35 ?
        Quand au général Lanata il parlait des capacités du f35 : comme un système d’arme englobé et connecté dans un ensemble de systèmes d’arme: frégate ,char , satellite , avions …
        Il ne ventait pas son aptitude dans une confrontation bvr face à un autre avion(rafale F3-R ).
        Le cercle des pilotes dans l’OTAN est un milieu restreint et en passant cette personne connait très bien MR Lanata.

  2. Pour exploiter pleinement l’allonge du Meteor, il faut un radar (hors Awacs) qui le permet, c’est le cas pour l’AESA mais tous les Rafale n’auront pas ce radar…en même temps, en effet tous les PESA ne seront pas remplacés, càd qu’il n’y a pas de l’AESA pour tout le monde.
    En d’autres termes, pour l’instant, le Typhoon et le Gripen peuvent tirer des Meteor mais leur radar ne peuvent pas voir plus loin que la portée du missile.

    • Oui, sur les dernières versions, ils sont équipés ou proposés avec le CAPTOR-E AESA, avec des modules émission-réception montés sur une antenne mécanique (qui offre une fauchée plus importante).

      • À ma connaissance, aucun Typhoon, ni Gripen n’est équipé de CAPTOR-E AESA.
        Le Typhoon est prévu pour en être équipé cette année mais le programme a 18 mois de retard.
        D’autre part, il me semble que seul le Gripen E peut en être équipé et comme c’est un avion encore en développement…

      • Merci, je me demande aussi s’il y a une compatibilité sur le rafale F3R …. peuvent elles être utilisées indifféremment , si oui quel intérêt ?
        Où bien les nacelles talios éclipsent totalement les damoclès qui deviendraient incompatibles ? Le nombre de ces nacelles étant limité n’y aurait-il pas un intérêt à garder des anciennes qui pourraient encore servir pour certaines missions ? Ok pour les 2000D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom