Dernière opération héliportée de 2018 ou première de 2019 ? C’est sans doute un peu les deux à la fois. En cette nuit du nouvel an l’hélicoptère de Sécurité Civile basé à Granville a du procéder à l’évacuation de cinq adolescents et de trois adultes coincés à une cinquantaine de mètres au-dessus du vide. C’est une panne sur un manège à sensations fortes d’une fête foraine de Rennes qui a nécessité cette rocambolesque intervention. Une mission qui a obligé au déploiement, outre Dragon 50, d’une cinquantaine de sapeurs-pompiers du SDIS 35.

C’est peu après 20 heures 30 ce lundi 31 décembre 2018 que les équipes du service départemental d’incendie et de secours d’Ille-et-Vilaine sont sonnées pour une nacelle d’un manège coincée en hauteur avec plusieurs passagers à bord. L’intervention est immédiatement prise très au sérieux. Deux échelles pivotantes avec nacelle et plusieurs engins de secours sont envoyés sur zone. De leur côté les pompiers d’élite du GRIMP (pour groupe d’intervention en milieu périlleux) s’y rendent également.
Mais arrivés sur place un camion plus imposant encore est demandé en renfort : le bras élévateur articulé. Pourtant même lui ne «monte» pas assez !

Il ne reste alors qu’une seule solution : un hélicoptère. Et c’est donc la Sécurité Civile qui est activée. Seul hic l’appareil le plus proche est le Dragon 50 basé à Granville. L’Eurocopter EC145 décolle rapidement et se rend sur place.
En pleine nuit une telle intervention peut s’avérer encore plus délicate qu’en journée, et ce malgré les important moyens d’éclairage déployés par le SDIS 35.

Avant d’envisager l’hélitreuillage des infortunés passagers du manège il faut y déposer deux pompiers du GRIMP 35. Ceux-ci sont alors embarqués dans l’hélicoptère, et à la lueur des puissants phares l’équipage de la Sécurité Civile réussit à les treuiller à bord. Les cinq adolescents et trois adultes sont alors transis de froid et particulièrement apeurés.
Ils sont alors dans cette inconfortable position depuis plus de six heures.

Aux alentours de 4 heures du matin ce mardi 1er janvier le premier d’entre-eux pose pied au sol. Il faut environ vingt minutes pour réaliser chaque évacuation. Même si les passagers sont descendus en rappel par le GRIMP 35 l’équipage du Dragon 50 demeure en alerte, au cas où un hélitreuillage serait nécessaire.
Finalement tout se termine bien, et malgré de très légères hypothermies les passagers du manège s’en sortent sains et saufs.

Une nuit de la Saint Sylvestre qu’à coup sûr les équipages de Dragon se souviendront longtemps encore. Et une intervention pas ordinaire pour ces femmes et ces hommes qui quotidiennement sauvent des vies aux quatre coins du pays.

Photo © AFP

 

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom