L’Iran présente sa nouvelle munition rôdeuse appelée Meraj 532.

De plus en plus la république islamique s’impose comme un des pays leader dans la conception de munitions rôdeuses, ce que l’on appelle encore parfois des drones kamikazes. Ce dimanche 9 avril 2023 l’Iran a officialisé l’existence du Meraj 532 d’un rayon d’action annoncé à 450 kilomètres après lancement. Très rustique cet aéronef télépiloté peut être lancé de la plateforme arrière d’un simple pick-up. Reste désormais à savoir quand il sera opérationnel, étant encore actuellement en phase de tests.

Comme souvent avec tout ce qui vient d’Iran il faut savoir séparer l’information de la pure propagande. Si on en croit l’agence de presse officielle IRNA le Meraj 532 disposerait d’une charge de combat de cinquante kilos dans le nez du drone. Téhéran l’annonce comme 100% de facture iranienne, y compris le système de guidage et le moteur actionnant une hélice propulsive. C’est donc aussi une manière pour ce pays de s’émanciper de la Chine et de la Russie. Outre son rayon d’action il possèderait une autonomie globale de trois heures pour un plafond établi à 12000 pieds, soit un peu plus de 3650 mètres.
Un premier vol en condition réelle a eu lieu en ce début avril 2023.

Quelques zones d’ombres demeurent cependant autour de ce Meraj 532.
Même si cela semble le plus logique actuellement rien ne vient confirmer qu’il a été conçu et fabriqué par le fameux constructeur HESA. De même la nature exacte de son moteur ainsi que sa puissance demeure inconnues tout autant que le type d’explosif emporté dans le nez de cette munition rôdeuse. Enfin et c’est sans doute le plus important des mystères autour de cet aéronef télépiloté on ignore totalement quel système de guidage il utilise pour rejoindre sa cible, autant que son degré de précision.

Rappelons que l’Iran est actuellement l’un des principaux fournisseurs de drones et de munitions rôdeuses de la fédération de Russie. Des armes que Moscou a déjà employé contre les populations civiles ukrainiennes, avec plus ou moins de succès.
Le nom de Meraj fait référence à la mythologie musulmane dans la langue perse.

Photo © agence IRNA.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

12 réponses

  1. En tout cas dans t propos on vois de quel bord tu es, pourquoi tu reconnais pas les progrès iraniens dans le domaine de l armement qui met en panique les occidentaux rien ken livrant des drones au vaillant russe

    1. Désolé mais j’ai ri avec les expressions « en panique les occidentaux » et « vaillant russe ». Vous êtes comique, vous devriez faire du stand-up.

      1. Pourquoi ca te fais rire? En tous cas il n’a dit que la vérité le drone Chahed…. a fait des ravages en Ukraine. Et puis tout le monde vole tout le monde dans le domaine de la technologie. La raison justifie les moyens et personne n’a inventé qlq chose sans utiliser des connaissances d’autrui.. Enfin, pour ta connaissance, les perses dans l’histoire ont toujours éte des inventeurs et c’est grâce à eux que l’humanité profite des technologies actuelles (faut jeter un coup d’oeil à la civilisation arabo musulmane, ou arabo andalouse) amicalement.

        1. Le taux d’efficacité du Shahed 136 dans les forces russes est évalué selon l’OTAN et Human Right Watch entre 13 et 17% actuellement alors qu’il était aux alentours de 60% il y a neuf mois. Cette munition rôdeuse iranienne n’a donc jamais fait de ravages dans ses frappes aériennes contre les cibles civiles ukrainiennes. C’est factuel.
          Donc oui j’ai ri à son commentaire. Ne vous en déplaise.

  2. Il faut reconnaitre qu’avec peu ils en font beaucoup.
    On s’embête avec la qualité alors que eux peuvent faire de la quantité avec pas grand chose.
    .
    Merci de laisser les trolls s’exprimer. Ou ils savent des choses que nous ne connaissons pas, mais qu’ils devellopent leurs elements serait tellement intéressant.

  3. Laissons surtout les trolls aller vivre en Iran, ou la jeunesse semble particulièrement heureuse et…libre…de même qu’en Russie (snif). Quand aux connaissances des Perses, personne ne les remets en doute, de même que la grande qualité des chercheurs Russes. Mais malheureusement ces pays sont dirigés par des abrutis (en restant TRES poli) … et là il faut l’être aussi pour ne pas le reconnaître 😉

  4. L’Ouest s’est senti très fort quand il a eu le monopole des cruises missiles pour les frappes chirurgicales.
    Mais ce n’est plus le cas maintenant.
    Et il se croit toujours très fort.
    C’est peut-être ça, le problème.

    1. Pourquoi les commentaires de JL sont t-ils systématiquement à côté de la plaque ? Vous ne nous avez jamais fait un seul commentaire intelligent depuis toutes les années où vous nous lisez. C’est dingue ça.

      1. Sur internet, on peut se permettre de dire n’importe quoi pour se croire intéressant. Je subodore que cette marée de « spécialistes » sont en fait les frustrés du dîner de famille qu’on a trop souvent recalé.

        1. Vous écrivez sans doute cela pour vous madame ou monsieur Komei. Mais désolé nous ne sommes pas psys et n’avons pas vocation à l’être donc merci de garder vos états d’âmes pour vous et d’éviter de nous en faire partager. Et navré encore que vos « diners de famille » se passent si mal.

  5. En technologie militaire et civile, l’Iran à accompli de sérieux progrès. Peu de pays auraient fait pareil vu l’embargo chronique que subit ce pays de ma part des Américains.

Sondage

"Si la France devait mettre une des personnalités aéronautiques suivantes au Panthéon, laquelle vous semblerait la plus logique ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

S.A.I. KZ II Træner

En 1945 la totalité des pays libérés de l’occupation allemande par les Alliés, et notamment par les Américains et le Commonwealth en Europe occidentale, avait

Lire la suite...