C’est officiellement le premier gros échec pour l’avion de combat américain de nouvelle génération. Le Bundeswehr a annoncé ce jeudi 31 janvier 2019 le rejet de la candidature du Lockheed-Martin F-35A Lightning II comme potentiel successeur des Panavia Tornado ECR et IDS actuellement en dotation dans la Luftwaffe. Pour mémoire ces deux versions sont respectivement affectées à la guerre électronique et aux suppressions des menaces radars pour la première et à l’attaque au sol et la pénétration à basse altitude pour la seconde. Même si certains en Allemagne y voient une volonté de s’équiper d’avions européens il ne faut pas oublier que Boeing demeure en course.

Le programme de succession de ces gros avions de combat biréacteurs datant des années 1970 doit permettre de remplacer nombre pour nombre les 90 Tornado ECR et IDS actuellement en service en Allemagne. Lockheed-Martin avait été un des premiers avionneurs à se mettre sur les rangs avec son F-35A Lightning II. Mais pour autant ce n’était pas le seul.
Airbus Defense & Space avait de son côté fait candidater l’Eurofighter EF-2000 Typhoon tandis que Boeing proposait un duo F/A-18E/F Super Hornet et EA-18G Growler. Ce dernier devant remplacer le Tornado ECR.
La compétition demeure donc entière. Pour autant plusieurs parlementaires allemands, de tous bords politiques, se sont prononcés en faveur d’une issue européenne.

Le refus du ministère allemand de la défense de se doter de F-35A Lightning II est beaucoup plus une décision diplomatique et politique qu’un réel choix technologique. En fait depuis quelques semaines les industries américaines d’armement et d’aéronautique sont dans le collimateur du Bundeswehr. Et l’une des causes semblent bien être les retards accumulés par l’hélicoptériste Sikorsky, branche justement du géant Lockheed-Martin, sur son hélicoptère lourd CH-53K King Stallion actuellement en phase de développement final. Faute de concurrence de la part d’Airbus Helicopters ou même de Leonardo l’Allemagne ne cache plus son intention d’acheter cette machine afin de succéder à ses vieux CH-53G Sea Stallion achetés en 1968.

Mais surtout il s’agit là du premier refus officiel de l’avion américain face à une concurrence jugée chez Lockheed-Martin comme inférieure. Surtout les Allemands ont clairement fait le choix d’avions de conception plus ancienne que l’avion furtif multirôle. Boeing étant toujours en lice le Pentagone s’est bien abstenu de faire le moindre commentaire, ne voulant pas griller les chances des Growler et Super Hornet.

Photo © US Department of Defense.

Publicité

13 COMMENTAIRES

  1. Se pourrait-il que le traité d’Aix-la-chapelle signé le 22 janvier y soit pour quelque chose dans cette décision ? L’allemagne en renonçant au F-35, renonce sûrement aussi à la bombe atomique americaine B-61. Sa stratégie serait-elle de se protéger dorénavant derrière le parapluie nucléaire français ?

  2. Lu sur d’autre site, l’Allemagne n’envisage pas de remplacer ses Tornados par des F-35, mais exclue également les F-15 (avion de conception trop ancienne ?). L’histoire de la bombe B-61 que seul le F-35 serait capable à terme de transporter semble être un argument très fallacieux …

  3. Les Allemands de vrais européen.ils montre la voie.il faut consommé en priorité européen faire des échanges dans nôtre marché.

    • Vous êtes fier d’être européen ? Donc vous êtes fiers d’être un traître à votre nation et votre peuple ? Attendez que la révolution nationale actuellement en marche depuis novembre prenne fin avec le renversement de Macron et la mise en place d’un vrai état français et vous aurez tout intérêt à trouver un pays européen pour vous accueillir.
      Les européistes sont les laquais des nazis ukrainiens, nous vrais français sommes comme nos frères russes : des résistants au nouvel ordre mondial.

      • Déjà si vous voulez vraiment faire la révolution, arrêtez de pleurer devant toutes les caméras de France à chaque fois qu’un révolutionnaire du dimanche se fait un bobo, sa paraîtra légèrement plus crédible.

      • Au moins les trolls soviets sont plus flashy que les Gilets Jaunes !! Sinon, l’aviation vous intéresse, Mr Fredin? Le rejet du F35 serait également à rapprocher d’un « coup de pression » de la part d’Airbus…et peut être même du projet SCAF, pourquoi pas?

  4. Les Allemands sont intelligents et pragmatiques: Ils préfèrent ne pas se lancer dans le ‘sabot’ de F35. D’autres pays devraient en prendre de la graine: cfr Belgique!

    • Je me disais bien que les fanas du bashing anti F-35 ne mettraient pas bien longtemps à sortir du bois avec cet article, quitte une fois encore à être hors-sujets !

  5. Ce n’est pas gentil de se moquer de la Belgique. C’est un petit pays qui n’a pas une grande flotte, collabore étroitement avec les forces hollandaises et a un système politique d’une incroyable complexité… Donc leur choix en faveur du F-35 est compréhensible (même si on aurait préféré en France qu’ils retiennent le Rafale), surtout en tant futur-ancien utilisateur du F-16 (le F-35 étant le successeur du F-16) .
    Pour l’Allemagne, c’est une autre dimension par rapport à la Belgique. Elle a les moyens d’être indépendante. La Luftwaffe n’est pas utilisateur du F-16. Du temps la guerre froide, c’était une des plus grandes flottes en Europe de l’ouest. Et elle a une industrie aéronautique autochtone à soutenir …

    • Mais vous pouvez vous moquer de la Belgique mais surtout de ses politiciens véreux. La Belgique n’a pas voulu du Rafale parce que la NVA parti nationaliste d’extrême droite flamand ne voulait pas d’un avion français. Or ce parti est le parti majoritaire en Flandre et était le parti le plus important du gouvernement en place au moment du choix. Amis Français, ne cherchez pas plus loin.

    • Je croix que t’as fais une bonne lecture, nos amis français sont toujours dans les bavardages,traditionnellement, les allemands possèdent des entreprises aéronautiques de très technologiques de haute gamme… C’est tout à fait logique qu’elle puisse sauvegarder leurs outils aérospatiales.

    • Le F35 ne m’a toujours pas convaincu de sa valeur. Les retombées économiques iront essentiellement à la Flandre, je pense que l’upgrade du F16 A/B vers le Viper aurait été plus judicieux. (Ce n’est que mon avis bien sûr)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom