Cela aurait pu tourner au drame mais finalement c’est l’info aéronautique insolite du moment. Ce vendredi 7 juin 2019 au soir alors que l’avion était en phase de décollage sur l’aéroport anglais de Manchester la passagère d’un vol Pakistan International Airlines a inopinément ouvert une issue de secours, déclenchant ainsi le toboggan d’urgence et obligeant à l’arrêt immédiat de l’avion. Elle a expliqué aux enquêteurs britanniques qu’elle a confondu cette trappe avec la porte des toilettes. Une enquête est diligentée car des zones d’ombres existent autour de cette mésaventure.

Le Boeing 777 en question assurait le vol régulier PK702 entre Manchester dans le nord de l’Angleterre et la capitale fédérale pakistanaise Islamabad. Quelques secondes après que l’avion ait entamé sa course de décollage une passagère s’est levée de son siège et s’est ruée vers ce qu’elle prenait pour la porte des WC. Ou tout du moins si on en croit ses déclarations. L’un des soucis c’est qu’en faisant cela elle a violé une des règles essentielles de sécurité à bord d’un avion de ligne : se déplacer dans les allées lors de la phase de roulage. Selon plusieurs témoins l’affichage lumineux indiquant qu’il faut conserver sa ceinture attachée fonctionnait parfaitement, et ce dans tout l’avion. Elle n’a donc pas pu le manquer. Pour autant l’envie semblait trop pressante.

Elle s’est dirigée vers la queue de l’avion et a ouvert une trappe sur le côté du fuselage, pensant qu’il s’agissait d’un des sanitaires de l’avion. Manque de chance pour elle et les autres passagers il s’agissait de l’issue de secours L5. Immédiatement le toboggan d’évacuation d’urgence s’est déclenché, et des voyants se sont allumés dans le poste de pilotage. Le commandant de bord à stoppé de suite son avion et entamé la procédure d’évacuation de tous les passagers et personnels navigants commerciaux.

Une fois l’avion vidé de ses passagers et la malheureuse passagère entre les mains des services de la police aéroportuaire des questions sont apparues. Pourquoi aucune hôtesse de l’air ou aucun steward ne se trouvait au niveau de cette issue de secours, alors que c’est écrit noir sur blanc dans le règlement international auquel doivent se soumettre toutes les compagnies aériennes du monde durant les phases de décollages et d’atterrissage ? Mais surtout comment une passagère, même dans l’urgence d’une envie pressante a pu confondre des WC avec une issue de secours ?

Pour autant les services de police britannique ont très rapidement écarté la thèse terroriste, mettant plutôt cela sur le fait d’une étourderie. Finalement une bonne partie des passagers a pu reprendre le vol, sept heures plus tard tandis que d’autres ont accepté de retarder un peu plus leur départ d’Angleterre. En contrepartie ils ont accepté une nuit d’hôtel et un dîner offerts par Pakistan International Airlines. Ils ont rejoint Islamabad via Copenhague au Danemark.

Cette histoire insolite n’est cependant pas sans conséquence et pose de véritables questions sur la sécurité à bord des avions de la compagnie nationale pakistanaise. Car il aurait pu s’agir de quelqu’un ayant des intentions criminelles et non d’une simple personne étourdie.
Quoiqu’il en soit plus de peurs que de mal, mais l’image de Pakistan International Airlines pourrait en prendre un coup.

Photo © Wikimédia Commons.

Publicité

4 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom