C’est un évènement assez rare en Californie pour le souligner. Ce vendredi 5 juillet 2019 les installations de la Naval Air Weapons Station de China Lake dans le désert de Mojave a été fermé sur ordre des autorités fédérales. En cause un séisme de magnitude 6.4 ayant touché la région et qui a causé plusieurs dégâts importants sur les équipements d’essais. Fort heureusement aucun blessé n’est à déplorer.

Et le principe de précaution a fort bien fonctionné puisque moins de trois heures après la fermeture de NAWS China Lake la terre tremblait de nouveau en Californie. Un séisme encore plus puissant, d’une magnitude cette fois de 7.1 sur l’échelle ouverte de Richter frappait la région. L’épicentre se trouvait alors encore plus près des installations de l’US Navy.

Malgré quelques cris et une bonne dose de peurs aucun militaire américain, pas plus que des membres de leurs familles, n’a été blessé. Pour autant la sécurité reste de mise dans la base.
Évidemment l’espace aérien au-dessus d’elle a été fermé, mais il faut remarque que déjà en temps normal le survol des installations de NAWS China Lake est quasi impossible, donc ça ne change pas grand chose. Si ce n’est que désormais plus aucun avion et hélicoptère ne prend les airs depuis la base.

Car en temps normal NAWS China Lake aligne des machines aussi différentes que des Bell AH-1Z Viper, des Boeing F/A-18E/F Super Hornet, ou encore des Lockheed-Martin F-35C Lightning II pour ne citer que les plus fréquentes actuellement. La base assure leurs essais d’armement et d’avionique dans des conditions souvent les plus proches de la réalité du terrain. Avec ses 51000km² c’est la plus grande installation de l’US Navy. Elle a la particularité de se trouver à près de 300km de la première eau de mer, c’est une base aéronavale en plein désert ! Et c’est justement ce qui la rend sensible vis à vis des séisme, elle se trouve à proximité de plusieurs failles sismiques. Des géologues américains vivent d’ailleurs à demeure sur son emprise.

Pour l’instant le Pentagone insiste sur le fait que la base restera fermée encore plusieurs jours. Des dégâts ont été relevés sur des hangars d’aviation mais également sur au moins une des trois pistes d’atterrissage. Il s’agit de la 3/21, la plus longue avec ses 3046 mètres.

Photo © US Navy

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom