Il aurait eu 93 ans dans quelques jours. Ce mercredi 5 août 2020 l’ingénieur aéronautique français Pierre Robin est décédé. Quasi inconnu du grand public l’homme avait pourtant révolutionné l’aviation de tourisme avec des appareils de conception simple mais toujours très robustes. C’est un triste moment pour bon nombre d’aéroclubs en Europe.

Dire que le nom de Pierre Robin est lié à l’aviation de tourisme c’est encore très en dessous de la vérité. Avec son ami et collaborateur Jean Délémontez (1918-2015) ils ont créé quelques-uns des avions de loisirs les plus connus aujourd’hui en Europe. Son chef d’œuvre reste certainement le DR.400 et sa fameuse voilure au dièdre très accentué. Des générations de pilote y ont découvert leur art, et continuent encore aujourd’hui. Avec l’ingénieur Chris Heintz il développa également le petit monomoteur HR.100 qui connut un succès jusque sous la cocarde tricolore.

Car les avions conçus et commercialisés par Pierre Robin squattent aujourd’hui les terrains d’aviation allemands, belges, britanniques, espagnols, français, italiens, ou encore suédois. C’est à ça qu’on reconnait le génie c’est lorsqu’un avion est si bien conçu qu’il en devient universel. Les appareils de Pierre Robin sont de ceux-là.
Il a donc rejoint les Walter Beech, Clyde Cessna, et autres Marcel Dassault au firmament des avionneurs.

Nous lui devions bien ce petit clin d’œil. Merci et adieu monsieur Robin. Nous ne vous oublierons jamais.

Photo © Wikimédia Commons.

 

Publicité

3 COMMENTAIRES

  1. Au revoir Pierre,

    Pensée particulière pour le concepteur de FGBAY, le DR 400 sur lequel j’ai appris à voler…
    Merci pour ce petit chef d’œuvre de simplicité et de robustesse… pardonnant beaucoup et permettant aux jeunes pilotes de prendre confiance…

    Merci Arnaud pour l’info !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom