Cela s’appelle l’opération Santa et ça dure depuis l’hiver 1955-1956 ! La garde nationale de l’état d’Alaska ravitaille en cadeaux et en victuailles d’exception les villages les plus isolés. Pour cela elle a cette année fait appel à ses avions légers C-12 Huron et ses hélicoptères CH-47 Chinook et UH-60 Blackhawk. L’occasion pour ces femmes et ces hommes d’entretenir un lien social avec des populations qui vivent souvent recluses loin de tout.

Habituellement les avions légers Beechcraft C-12 Huron transportent plutôt des personnels ou des blessés médicalisés. Quand aux hélicoptères d’assaut et de transport Boeing Vertol CH-47 Chinook et Sikorsky UH-60 Blackhawk ce sont généralement des soldats en armes et des matériels de guerre qu’ils embarquent. Mais en ces jours qui précèdent le 25 décembre leurs cargaisons sont tout autres.

Si les hélicoptères ont tous chaussé leurs skis sur les train d’atterrissage ce n’est pas pour déposer des troupes alaskéennes mais plutôt pour être sûrs de pouvoir se poser dans la neige molle aux abords des villages reculés de l’état. À bord on trouve des cartons à foison avec plein de bonnes choses à manger pour préparer le réveillon mais également des jeux de société, puzzles, et jouets pour les enfants. C’est ça l’opération Santa : apporter les fêtes de Noël a celles et ceux qui vivent loin des grandes villes.

Et ça dure donc depuis 65 ans ! À l’hiver 1955-1956 bien sûr c’était plus artisanal les membres de la garde nationale se déplaçaient encore en traîneaux, les hélicoptères ne sont apparus qu’au milieu des années 1960 avec le Piasecki CH-21A Shawnee puis plus tard avec le Bell UH-1D Iroquois. Le premier avion employé dans ce rôle fut lui à la fin de cette même décennie le De Havilland Canada CV-2A Caribou. À l’époque les jouets étaient déjà présents, la nourriture moins. Elle est apparue dans les années 1990.

Coronavirus oblige aux cargaisons habituelles des avions légers et des hélicoptères de l’opération Santa se sont ajoutés des cartons de masques de protection et de gel hydroalcoolique. L’Alaska fait partie de ces états américains qui ne plaisantent pas avec la gestion de la pandémie de Covid19. Et donc les Pères Noël volants jouent un peu aussi aux apothicaires.

Dans les bases et casernements de la garde nationale de l’Alaska tout le monde met la main à la pâte. Pas uniquement les femmes et les hommes qui embarquent dans les aéronefs. Dans les hangars on s’active pour emballer les cadeaux, faire de jolis nœuds de bolduc, avant de tout mettre dans les caisses et ensuite à bord des avions et hélicoptères. Et pas de distinction de grade : du militaire du rang à l’officier supérieur tout le monde donne un coup de main. Ainsi la chaîne est complète.

Photos © US Department of Defense.

Publicité