La scène ne se passe pas en Alaska mais dans le nord de l’état du Michigan, à quelques kilomètres du lac du même nom. En cette première décade de janvier 2021 les équipages d’hélicoptères Sikorsky MH-60T Jayhawk de l’US Coast Guard basés à CGAS Traverse City se sont exercés à se poser et à redécoller depuis des champs entièrement enneigés. Une procédure obligatoire pour ces équipages qui doivent bien souvent opérer dans les conditions météorologiques et climatiques parmi les plus dégradés des États-Unis. CGAS Traverse City dépend évidemment du fameux 9th Coast Guard District.

C’est donc dans la zone des Grands Lacs, frontalière du Canada, que ces hélicoptères interviennent le plus souvent. Ils sont d’ailleurs coutumiers des actions opérationnels aux côtes de leurs homologues canadiens. Dans cette région d’Amérique du nord les tempêtes de neige sont encore très fréquentes en hiver malgré le réchauffement climatique qui y est par ailleurs très palpable.

Obliger les équipages de Sikorsky MH-60T Jayhawk, sans doute le meilleur hélicoptère de sauvetage au monde, à s’entraîner aux opérations en environnement neigeux peut paraître surprenant en 2021. En fait c’est logique. Il faut voir que les tempêtes de neige auxquelles on ajoute une température très basse sont fréquentes dans cette partie septentrionale des États-Unis. C’est ce que l’on appelle communément le blizzard. Et dans ces conditions extrêmes les hélicoptères de l’US Coast Guard sont bien souvent les seuls à pouvoir décoller pour porter assistance aux populations en difficultés. Les appareils sanitaires ou encore ceux des forces de l’ordre sont généralement alors cloués au sol.
Donc il faut s’entraîner.

Et dans ces conditions là tout est bon pour l’US Coast Guard. Après les premières grosses chutes de neige un terrain de football américain, un parking, ou encore un terrain agricole sont des drop zones parfaites pour ces exercices qui se décident souvent à la dernière minute. Il se murmure même que les femmes et les hommes du 9th Coast Guard District adorent ça. Tout le monde aime jouer dans la neige, peu ont la possibilité de le faire avec un hélicoptère biturbine surpuissant.
Si l’US Coast Guard possède dans la zone du D9 des canons à neige pour certains exercices elle évite soigneusement de les utiliser depuis la signature par les États-Unis des accords de Paris sur l’environnement et le climat. Et malgré le retrait de l’administration Trump de cette COP21 ces appareillages n’ont pas été ressortis. Rien ne vaut les vrais flocons.

Donc dès que possible les femmes et hommes du D9 prennent leurs hélicos et s’entraînent. C’est en répétant encore et encore les mêmes procédures qu’on réduit au maximum le risque d’accident lors des missions de sauvetage. Et au passage ça donne quelques jolies clichés.

Photos © US Coast Guard.

Publicité