L’information a été dévoilée ce lundi 22 février 2021 lors du salon défense IDEX aux Émirats Arabes Unis. L’avionneur Sukhoi se prépare à livrer les premiers exemplaires du dernier lot de chasseurs multi-rôles Sukhoi Su-30MKA Flanker-C, commandés en septembre 2019. Dans le même temps le constructeur a à demi-mot démenti l’idée selon laquelle l’Algérie aurait passé commande de chasseurs furtifs Su-57E Felon. La propagande d’état de ce grand pays africain avait largement médiatisé ce contrat en décembre 2019 alors même qu’il semble bien n’avoir jamais existé.

Il y a donc un an et demi l’Al Quwwat Aljawwiya Aljaza’eriiya avait donc décidé de renforcer sa puissance aérienne en achetant seize nouveaux Sukhoi Su-30MKA Flanker-C. Il s’agit d’avions très proches dans leur définition des Su-30MKI indiens, à la différence près que les équipements d’origines indiennes et israéliennes en sont absents. Seuls les matériels fournis par les industries françaises et russes subsistent. Le Su-30MKA est souvent perçu donc un Su-30MKI «light».
C’est aujourd’hui, et de loin le meilleur avion de combat en dotation dans les forces algériennes.

Car en fait il y vole depuis 2008 autant pour assurer la défense aérienne que pour des missions de pénétrations à basse et moyenne altitude. Les seize nouveaux avions dont les premiers exemplaires vont arriver en dotation d’ici quelques jours doivent en fait permettre de remplacer les antédiluviens Mikoyan-Gurevitch MiG-25 Foxbat acquis du temps de l’Union Soviétique. Ces chasseurs trisoniques ne volent plus que de manière hyper marginale, souvent au profit de la propagande d’état. Leur mise en retraite au profit des Su-30MKA Flanker-C permettra ainsi de redonner du souffle à la chasse algérienne.

Lors de la même allocution au salon IDEX 2021 les responsables de Sukhoi ont fait taire les rumeurs selon lesquelles l’Algérie aurait commandé en décembre 2019 un lot de quatorze Su-57E Felon. Bien entendu l’avionneur russe n’a pas taclé son client africain. Il a été plus fin que cela. En effet il a révélé qu’une première piste sérieuse était envisagée avec un client export pour son chasseur présumé furtif mais que celui-ci ne se trouvait pas en Afrique. Exit donc l’Algérie et l’Égypte ! Pour autant Sukhoi a rappeler qu’avant l’export son objectif était de satisfaire en priorité le marché national russe.

Pour mémoire le «contrat de décembre 2019» concernait également des avions d’attaque Su-34 Fullback et des chasseurs de supériorité aérienne Su-35 Flanker-E. La Russie n’a là encore pas reçu de commande actée de la part de l’Algérie. Quand l’intox de la propagande d’état se heurte aux réalités économiques d’un avionneur.
Les seize Su-30MKA commandés en 2019 devraient avoir tous été livrés début 2023.

Photo © Keypublishing

Publicité

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom