C’est sans doute un des avions d’affaire parmi les plus célèbres au monde. La société américaine Beechcraft vient d’annoncer qu’elle mettait fin à la construction du bimoteur à turbopropulseurs King Air 90 après 57 années. C’est un véritable best-seller qui cesse donc d’être produit. Pour autant des versions plus récentes sont encore proposées actuellement, autant dans le domaine civil que militaire.

Car depuis 1964 qu’il est produit en série le Beechcraft King Air 90 a su aussi bien épouser le marché civil d’affaire que ceux plus spécialisés de la défense. Le Pentagone ne s’est pas trompé en faisant de lui un de ces principaux avions de servitude depuis plus d’un demi-siècle. Que ce soit le RU-21 Ute de reconnaissance tactique ou encore le T-44 Pegasus d’entraînement avancé ils sont tous deux dérivés de ce King Air 90. Des VC-6 King Air de transport présidentiel existèrent même dans les années 1970-1980.

Le King Air 90 a aussi été un franc succès militaire à l’export avec des avions vendus à l’Algérie, la Bolivie, l’Espagne, la Grèce, le Guatemala, Israël, le Japon, le Mexique, ou encore le Venezuela. La majorité de ces pays en utilise encore.

Incontestablement c’est pourtant bien sur le marché civil que Beechcraft connut le succès avec son King Air 90. Plus de 3000 exemplaires ont été vendu sur celui-ci entre 1964 et 2021. Des avions d’affaires et des avions-taxis bien entendu mais aussi des plateformes de surveillance des pèches, des appareils de transport sanitaire, ou encore des avions d’entraînement multi-moteurs. C’est simple le bimoteur américain sait quasiment tout faire.

Sauf qu’en 2021 il est sans doute devenu un peu obsolète. Sans compter qu’avec la crise sanitaire ses ventes ont chuté drastiquement. L’avion n’est plus rentable. La décision d’abandonner son industrialisation a été prise début mars, donc il y a quelques jours seulement, par la maison-mère de Beechcraft : Textron. Pour de nombreux techniciens de l’avionneur c’est un crève-cœur. Certains avaient fait toute leur carrière sur cet avion, beaucoup le croyait immortel.

Le King Air 100 dérivé du King Air 90 est lui aussi abandonné. Il se vendait de toutes manières moins bien. Pour autant les versions améliorées et agrandies Super King Air 260/350/360 sont elles bien sûr maintenus. Il s’agit là des avions les plus vendus de leur catégorie, découlant du fameux Super King Air 200 bien connu des militaires.
C’est donc toute une page de l’histoire aéronautique américaine qui vient de se refermer ce mardi 9 mars 2021.

Photo © Japan Maritime Self Defence Force.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom