Le drame s’est produit ce jeudi 4 mars 2021 dans l’est de la Turquie. Un hélicoptère militaire Eurocopter AS.532UL Cougar appartenant à l’armée turque s’est écrasée dans une zone montagneuse. Lorsque les équipes de secours sont arrivés sur zone ils ont retrouvé deux survivants parmi les treize membres d’équipages et passager du biturbine. Les causes du crash ne sont pas encore connues.

L’appareil réalisait une mission de sécurisation dans la province de Bitlis, au Kurdistan turc. L’Eurocopter AS.532UL Cougar transportait dix passagers, tous des militaires, et accueillait trois membres d’équipage. Parmi les passagers on comptait le général Osman Erbas, commandant le huitième corps de l’armée turque. La région que survolait l’hélicoptère biturbine lors du crash est particulièrement montagneuse. Les conditions météorologiques étaient alors dégradées. La neige tombait en abondance et de violentes bourrasques de vent soufflaient.

Quand la piste radar de l’hélicoptère fut perdue à 14 heures 25, heure locale, d’importants moyens de sauvetage furent déployés sur zone. Trois hélicoptères y furent envoyés : deux Sikorsky UH-60A Blackhawk et un Mil Mi-17 Hip-H. Une fois l’épave du Cougar découverte un quatrième hélicoptère, là encore un Mi-17 est dépêché sur les lieux. L’hélicoptère en question est médicalisé et permet la prise en charge des survivants.

À l’arrivée des sauveteurs neuf corps sans vie, parmi lesquels celui du général Erbas, sont découvert. Quatre militaires sont encore en vie, mais très affaiblis. Deux vont décédés entre l’atterrissage de l’hélicoptère de sauvetage et leur arrivée à l’hôpital militaire de la région. Deux autres militaires sont stabilisés et semblent désormais sauvés.

L’armée turque a sécurisé la zone du crash et mène désormais les investigations. On ignore si le constructeur européen Airbus Helicopters, héritier d’Eurocopter, participera à l’enquête. Actuellement c’est la thèse accidentelle qui est officiellement mise en avant par les militaires.
Avec onze morts c’est un des drames les plus lourds pour l’aviation militaire turque depuis longtemps.

Photo © Keypublishing.

 

Publicité