C’est sans doute un des programmes actuels d’hélicoptères militaires parmi les plus intéressants. Le constructeur KAI a décidé de relier son programme d’hélicoptère léger de combat à un système de liaisons avec des aéronefs sans pilote. Nommé MUM-T il pourrait faire l’objet d’un contrat conjoint avec Israël autour du Harpy, un drone kamikaze développé par IAI. Les deux industriels se donnent deux ans pour développer un tel équipement.

Si vous trouvez que ce Light Armed Helicopter ressemble à un Aérospatiale SA.365 Dauphin 2 c’est normal. Il ne s’agit pas d’une copie mais d’une version dérivée de l’Airbus Helicopters H155. Pour autant cet hélicoptère de combat et de reconnaissance armée est développé totalement en Corée du sud, avec certes un apport technologique européen. Nous vous avions déjà présenté ce programme.

Aujourd’hui nous y revenons car ça bouge depuis quelques jours autour de Korea Aerospace Industries. Le constructeur a posé les premiers jalons d’une alliance technologique avec Israel Aerospace Industries. Il s’agirait d’intégrer le drone kamikaze Harpy à l’arsenal du LAH. Bien sûr l’hélicoptère n’emporterait pas de drone mais aurait la possibilité d’interopérer avec un ou plusieurs d’entre-eux. L’idée est donc que sur certaines missions à haut risque un ou plusieurs hélicoptères sud-coréens soient précédés par une nuée de drones Harpy qui pourraient venir saturer les défenses ennemies. Si cela ressemble encore à de la science-fiction il faut savoir qu’Israéliens et Sud-Coréens y croient fermement.

Le Light Armed Helicopter sud-coréen encore en configurations d’essais.

C’est pourquoi dans le cadre du programme MUM-T (pour Manned-UnManned Team) un accord industriel d’essais et de validation de deux ans a été signé ce mercredi 3 mars 2021. Il doit permettre de vérifier si le couple LAH – Harpy est viable ou non. Selon la presse sud-coréenne d’autres pistes au travers de constructeurs américains ou européens seraient également à l’étude. Si les essais sont probants Korea Aerospace Industries annonce qu’un possible déploiement de LAH dotés de drones en appui est envisageable à l’horizon 2025-2027.
Affaire donc à suivre.

Photos © Korea Aerospace Industries

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom