Quand on pense aux American Eurocopter MH-65D/E Dolphin et aux Sikorky MH-60T Jayhawk de l’US Coast Guard c’est généralement comme hélicoptères de sauvetages en mer. Pourtant ce samedi 5 juin 2021 ils ont mené une vaste opération de contrôle des zones de pèches. Du littoral à la haute mer ces hélicoptères ont traqué celles et ceux qui ne respectaient pas les règles et mettaient ainsi en danger biomasse océanique. Plusieurs dizaines de contrevenants ont de ce fait été verbalisés, tandis que cinq bateaux étaient saisis.

Il s’agit d’une des opérations les plus ambitieuses menées par les membres de l’US Coast Guard. Plus d’un millier et demi de personnels, assistés d’une quarantaine d’embarcations allant du canot semi-rigide rapide au cotre de haute mer, ont mené cette action anti braconnage. Dans le ciel trois avions, deux Airbus DS HC-144B Ocean Sentry et un Alenia HC-27J Spartan II les assistaient. Mais surtout quarante-trois hélicoptères sillonnaient les eaux américaines.
Pendant que les MH-65D/E Dolphin menaient les actions le long du littoral ou à proximité des côtes les MH-60T Jayhawk se hasardaient plus loin vers la haute mer. Quelques-uns étaient également déployés à bord des cotres.

Les coasties cherchaient tout autant le pécheur amateur qui ne respecte pas règles que les chalutiers et palangriers qui agissent en dehors des zones règlementées. Les navires étrangers, notamment ceux battant pavillons chinois étaient particulièrement visés.
Les contrôles tournaient aussi autour de la taille des poissons pris dans les filets.

Ce genre d’action est récurrent aux États-Unis durant la période printemps-été. Jusque là pourtant jamais l’US Coast Guard n’avait déployé un tel niveau de machines volantes. Plusieurs drones furent également utilisés, notamment en Alaska et autour de la très stratégique baie de Chesapeake dans l’Atlantique nord.
Quatre zones spécifiques avaient été particulièrement ciblées, deux sur la côte est et deux sur la côte ouest. Dans le premier cas c’était donc la baie de Chesapeake mais aussi la zone des îles Keys à la pointe sud de la Floride. Dans le second cas il s’agissait de la baie de San Francisco en Californie et de l’embouchure du fleuve Columbia près de la ville d’Astoria dans l’Oregon.
Sur ces quatre régions des commandos de coasties spécialement équipés et armés avaient été formés.

Un des palangriers saisis par l’USCG ce samedi 5 juin 2021.

Enfin de compte l’US Coast Guard a saisi plus de cent tonnes de poissons péchés illégalement dont de nombreuses espèces de requins, protégées par le droit maritime international et les règlement environnementales américaines. Sur les cinq bateaux saisis trois seront envoyés à la casse, car étant trop fortement dégradés pour envisager une revente ultérieure.

Photos © US Coast Guard

Publicité

2 COMMENTAIRES

  1. Je ne comprends pas, j’ai beau chercher sur internet, je ne vois pas en quoi la baie de Chesapeake est si stratégique que ça, c’est tout simplement le plus grand estuaire des USA.

  2. C’est dans la baie de chesapeake que se trouve la base navale de Norfolk. C’est donc au niveau militaire qu’elle est stratégique, non pour la pèche

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom