Les médias locaux parlaient depuis quelques semaines de cette livraison, annonçant que deux ou trois Mikoyan MiG-29 Fulcrum feraient parties du lot. Et force est de constater que si Vladimir Poutine continue d’armer son vassal Assimi Goïta il ne lui fait toujours pas assez confiance pour lui fournir de tels chasseurs. En lieu et place on retrouve un avion d’attaque au sol Sukhoi Su-25 Frogfoot et cinq Aero L-39ZA Albatros d’entraînement et d’appui tactiques ainsi que deux hélicoptères d’assaut. La totalité de ces aéronefs est de seconde main, hors d’âge même diraient certains.

Pour le Sukhoi Su-25 Frogfoot il s’agissait sans doute pour Moscou de permettre le remplacement de l’avion qui s’est écrasé en octobre dernier. Pour mémoire le Mali refuse toujours catégoriquement de communiquer sur ce drame qui a coûté la vie à son pilote russe. Quant aux cinq Aero L-39ZA Albatros et aux deux Mil Mi-8 Hip ils viennent renforcer les avions et hélicos livrés à l’été 2022 à la junte malienne par la fédération de Russie.
À une époque où des pays d’Afrique sub-saharienne comme le Ghana ou encore le Sénégal font l’effort financier d’acquérir des Aero L-39NG ultramodernes le Mali continue de se satisfaire de vieux L-39ZA de seconde main offerts par Moscou. Pour mémoire ce modèle daté de 1976 n’est plus produit par l’avionneur tchèque depuis le début des années 1990.

Les « nouveaux » aéronefs livrés par la Russie au Mali.

C’est sur la Base Aérienne 101, sise en réalité en lisière de l’aéroport international Modibo-Keïta de Bamako, que la cérémonie de remise des avions et hélicoptères a eu lieu ce jeudi 19 janvier 2023. Les huit aéronefs ont été remis aux couleurs maliennes, même si un L-39ZA Albatros conserve son camouflage d’origine russe.
Des officiels maliens et russes étaient présents lors d’une cérémonie présidée par le dirigeant autoproclamé «président de transition» Assimi Goïta.

Mais alors pourquoi les médias maliens ont-ils parler depuis quelques semaines de la remise de deux ou trois Mikoyan MiG-29 Fulcrum, finalement jamais arrivés dans le pays ? En fait le retour de l’aviation de chasse est un fantasme qui au Mali existe depuis l’arrêt des vols des antédiluviens Mikoyan-Gurevich MiG-21MF Fishbed. En 1977 en effet l’URSS livra dix chasseurs monoplaces de ce type ainsi que deux biplaces de transformation opérationnelle MiG-21UM Mongol. Ces avions voleront réellement jusqu’à la toute fin du vingtième siècle puis plus sporadiquement jusqu’en 2009 ; et ensuite plus du tout. Depuis quatorze ans donc le Mali rêve d’un retour à la normal avec une aviation de chasse digne de ce nom, capable de protéger son gigantesque espace aérien.
Ce ne sera donc pas pour ce début d’année 2023.

Mi-8 Hip et L-39ZA Albatros « neufs », et pourtant cette photo ne date pas des années 1980 mais bien de 2023.

En attendant donc ses pilotes, ou plutôt les pilotes que la Russie lui loue, volent sur des Aero L-39ZA Albatros qu’en Europe on retrouverait dans des musées ou chez des collectionneurs. Et avec ils réussissent à attaquer des djihadistes qui par définition les entendent arriver de loin. Le sifflement du vieil Ichenko AI-25TL soviétique est très caractéristique.

Photos © Forces Armées Maliennes.

Publicité

9 COMMENTAIRES

  1. Trop de haine dans vos écrits.
    Le Mali se défend avec ces moyens et le fait très bien sans le concours de la France.
    Quoi que vous disiez ou écrivez, nous n’acceptons plus jamais de soldats français au mali.

    • Vous dénoncez une haine qui n’existe pas mais dans le même temps vous voulez nous interdire de couvrir un sujet aéronautique sur le Mali. N’est-ce pas un peu paradoxale ? Pour le reste votre prose est juste risible.

    • Parceque tu penses vraiment que des ânes comme toi représentent l’ensemble de l’opinion des maliens, eux qui sont dirigés par un dictateur?

      • Si c’est possible on va essayer de ne pas tomber dans l’invective. surtout que cela n’a aucun sens avec un troll comme lui. Le mieux c’est de l’ignorer.

  2. Pour conduire des opérations aériennes contre les jihadistes il est nécessaire de disposer de moyens de détection et de traçage des objectifs très sophistiqués et à cela il faut rajouter des moyens d’intervention très rapides et réactifs au maximum. Ces possibilités les ferrailles volantes russes ne les possèdent en aucune façon et l’arméemalienne non plus. Ceci est simplement factuel et incontestable, par contre cette ferraillerie peut être utilisée pour confectionner des narguilés ou des plats à couscous. La Russie peut trouver en Afrique de beaux débouchés pour écouler toute sa camelote obsolète et inefficace et difficilement ailleurs sur notre planète. Et juste comme ça en passant il n’y a aucune haine dans l’article de Arnaud et dans mon commentaire

  3. Je suis malien et mon opinion est certainement plus représentatif que vous que celles d’une bande de français enragés et militariste dont les avis et critiques transpirent la haine.
    Vous dites que les avions russes sont des épaves et les rafale et les mirage 2000 français sont certainement très efficace surtout au point que les djihadistes sont propager même devant vos bases.
    A moins qu’il s’agit de personnes téléguidé par votre état voyou.
    Vous avez raison il faut mieux m’ignorer que je peux mettre à mal point par point votre propagande anti-malienne.
    Vous n’aurais plus jamais la possibilité de venir faire la pluie et le beau temps au Mali, vous êtes dehors une bonne fois pour toutes et tant mieux.
    Les autres pays africains suivrons et l’armée français ne sera plus qu’un mauvais souvenir pour les africains.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom