Est-ce pour compenser les cinq Airbus DS A400M finalement non commandés par la Tentara Nasional Indonesia Angkatan Udara ? Ce jeudi 9 septembre 2021 l’état-major indonésien a confirmé avoir signé un contrat avec l’avionneur américain Lockheed-Martin autour de cinq C-130J-30 Super Hercules de transport tactique. Ces avions permettront de remplacer rapidement les vieux Lockheed C-130B Hercules actuellement en service et dont le taux de disponibilité est considéré comme beaucoup trop faible. Les nouveaux avions seront livrés avec une configuration secondaire de recherches et sauvetages en mer.

Malgré les drames aériens de juin 2015 et de décembre 2016 la flotte de Lockheed C-130B/H Hercules demeure omniprésente dans le ciel de l’archipel. Ces avions d’ancienne génération sont épaulés par des L-100-30, la version civile du C-130H. Les Hercules assurent près de la moitié de tous les vols de transport tactique en Indonésie, notamment contre les milices terroristes islamistes. Pour autant plusieurs d’entre eux sont régulièrement cloués au sol faute de pièces détachées ou bien simplement en raison d’une trop grande vétusté des appareils.

C’est ce qui a donc poussé la Tentara Nasional Indonesia Angkatan Udara a obtenir de son ministère de la défense de tutelle l’autorisation de commander cinq Lockheed-Martin C-130J-30. Pour mémoire il s’agit de la version à fuselage long du Super Hercules, déjà acquise par exemple par l’Allemagne, la France, ou encore l’Inde. Ni le vendeur ni l’acheteur n’ont communiqué sur le tarif du contrat. On comprend que Lockheed-Martin veuille jouer la discrétion étant donné qu’il est possible qu’un second contrat vienne dans les semaines ou mois à venir autour de deux voire trois ravitailleurs en vol KC-130J Super Hercules.

Les deux premiers C-130J-30 Super Hercules sont attendus en Indonésie à l’horizon de novembre 2022 pour une pleine dotation vers fin 2024.

Photo © Lockheed-Martin

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom