Même si on ignore encore les causes exactes de l’accident il semble bien que la météorologie, particulièrement défavorable à ce moment-là, soit responsable de ce drame. Dans la nuit de ce samedi 17 décembre à ce dimanche 18 décembre 2016 un avion de transport C-130 Hercules de l’aviation indonésienne s’est écrasé près de la ville de Wamena en Nouvelle-Guinée, causant la mort des treize passagers et membres d’équipage de l’avion. Le quadriturbopropulseur réalisait un vol à caractère humanitaire au profit des populations récemment sinistrées de cette partie indonésienne de l’île, avec douze tonnes d’aide alimentaire et de médicament à bord.

L’avion en question était un Lockheed C-130B d’ancienne génération, affecté uniquement à des missions n’ayant aucun lien avec les combats. En effet ces «vieux» Hercules indonésiens ne sont pas dotés d’équipements d’autoprotection. C’est la raison pour laquelle l’avion accidenté réalisait ce vol humanitaire.

Ce n’est pas la première fois que la flotte des C-130 fait tragiquement parler d’elle. Il y a un an et demi déjà un accident similaire causait la mort de cent seize personnes quand un autre C-130B s’écrasait en plein centre-ville sur des habitations. La flotte des Hercules indonésiens est une des plus vieillissantes mais aussi des plus soumises à rude épreuve d’Asie. De par la géographie faite de milliers d’îles et îlots les avions cargos sont soumis à rude épreuve. Cette force aérienne dispose aussi de quatre Lockheed L-100, des Hercules civils.

Les premières constatations semblent confirmer que l’avion aurait heurté une montagne en raison de nuages particulièrement bas et d’une série de violents orages. Il semble également que toutes les victimes aient péri au moment de l’écrasement, sans que l’avion ne prenne feu. Au moins trois hélicoptères de sauvetage, dont un Aérospatiale SA-330 Puma et un MBB Bö.105 ont été dépêchés sur zone pour participer au rapatriement des corps et des débris.

Photo © Wikimédia Commons.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom