L’incident a fait le tour des médias britanniques, même les très sérieuses BBC One et Sky News en ont parlé durant leurs éditions respectives. Ce vendredi 18 février 2022 la tempête hivernale baptisée Eunice a frappé plusieurs régions européennes, dont la Grande-Bretagne. Parmi les nombreux dégâts elle a littéralement fait s’écraser au sol un avion de collection placé sur pylône depuis plusieurs années. Il y a trois ans l’un des Fouga CM.170 Magister du Musée de l’Air et de l’Espace avait connu pareille mésaventure.

On le sait désormais : les tempêtes hivernales sont de plus en plus puissantes chaque année ! Si la plus part du temps les services de secours se tiennent prêts il faut savoir qu’ils sont parfois aussi débordés par la situation. S’il arrive parfois que ces phénomènes naturelles permettent à des avions de ligne de battre des records de vitesse elles sont généralement très déplaisante pour les aéronefs. Et ce qui s’est passé ce vendredi 18 février 2022 en milieu de matinée dans le comté anglais de l’Oxfordshire en atteste cruellement.

Un ancien chasseur De Havilland Venom FB Mk-54 installé sur pylône depuis quelques années a souffert du passage de la tempête Eunice. Il marquait l’emplacement de l’ancienne base aérienne de RAF Grove dans la ville éponyme. Elle accueillit durant la Seconde Guerre mondiale des unités de l’US Army Air Force et de la Royal Air Force. Son emprise a aujourd’hui été rendue à la vie civile. Après complète dépollution l’ancienne base a été transformée en zone d’activité économique et en terrains agricoles.

Fort heureusement l’arrachage du D.H.112 Venom en question n’a fait aucun blessé. L’avion a été littéralement collé au sol avec une force que seule la nature connait. Sous l’impact la voilure et une partie du fuselage de l’avion se sont brisés. Le pylône de son côté s’est couché sur le flanc, étant scalpé à sa base. Rapidement avertis les services de police de la ville de Grove ont sécurisé la zone. Pour autant ils n’ont pu empêcher les curieux de s’approcher de l’épave de l’avion. Après tout ce n’est pas tous les jours qu’on peut découvrir de si près une telle machine.

On distingue derrière l’avion l’arrondie du pylône arraché.

Pour la petite histoire, quand cet avion servait en opération il ne portait pas les couleurs britanniques. Il appartenait aux forces aériennes suisses et évoluait sous le serial J-1758. Il fut repeint avant son érection à Grove.
On ignore actuellement si l’avion sera réparé et retrouvera son pylône ou une structure plus solide et plus en adéquation avec les évolutions climatiques européennes.

Photos © Agence France-Presse

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom