Leonardo révèle le premier vol de son nouvel hélicoptère de combat.

Il aura fallu une dizaine de jours à l’industriel transalpin pour annoncer l’évènement. Ce vendredi 12 août 2022 le prototype du Leonardo AW.249 a réalisé son vol inaugural depuis le centre d’essais de Vergiate dans le nord de l’Italie. Sa future version de série doit équiper l’Aviazione dell’Esercito à partir de 2025-2026 en remplacement des actuels Agusta A-129 Mangusta. Le nouvel appareil est bien plus gros que son prédécesseur.

Fruit d’une réflexion de plusieurs années mais aussi de l’observation de la concurrence américaine et européenne le Leonardo AW.249 se présente comme une machine de nouvelle génération dédiée autant aux besoins indigènes italiens qu’aux marchés d’export. C’est pourquoi ce premier vol a tout d’exceptionnel dans le microcosme aéronautique européen. Le considérer comme une simple évolution modernisée de l’A-129 Mangusta serait une grossière erreur.

En environ une heure le prototype de l’AW.249 semble avoir pleinement satisfait aux attentes des ingénieurs de Leonardo. Ce test a eu lieu dans le plus grand secret, le centre d’essais lombard de Vergiate ayant été ultrasécurisé pour l’occasion et l’espace aérien italien partiellement fermé dans la zone où le prototype d’hélicoptère de combat évoluait.
Bien que logiquement non armé cet appareil emportait son canon-mitrailleur TM197B installé sous le nez. Cette arme de calibre 20 millimètres produite par OTO-Melara n’était évidemment pas alimenté en obus lors de ce premier vol.

Plus imposant que le «petit» Agusta A-129 Mangusta qu’il devra remplacer le Leonardo AW.249 est d’une taille comparable à celle de l’Agusta-Westland AW.149 de transport d’assaut ou de l’AW.189 spécialisé dans les missions service public. C’est donc un appareil d’aspect respectable. Ses lignes extérieures sont également moins élégantes que celles de son prédécesseurs ou du TAI T129 ATAK turc qui en découle.
Désormais l’hélicoptère va se concentrer sur les essais liés à ses futures missions : la reconnaissance armée et l’escorte.

En effet dans la nomenclature de l’Aviazione dell’Esercito le Leonardo AW.249 est connu comme NEES, pour Nuovo Elicottero da Esplorazione e Scorta. On remarquera qu’à l’instar de l’Aviation Légère de l’Armée de Terre qui s’obstine à parler d’Hélicoptère d’Appui Protection et d’Hélicoptère d’Appui Destruction pour les deux versions de l’Eurocopter EC-665 Tigre son équivalent italien refuse d’utiliser le terme d’hélicoptère d’attaque ou d’hélicoptère de combat. Même de l’autre côté des Alpes la novlangue a la dent dure.

Le serial provisoire CSX82069 est bien visible sur la poutre de l’hélicoptère.

Le parallèle entre les deux hélicoptères européens ne s’arrête pas là puisque le Leonardo AW.249 sera un concurrent de poids pour l’Airbus Helicopters Tiger Mk-III. Il sera également sur la route des Boeing AH-64E Guardian américains et Kamov Ka-52 Hokum-B russes.
Avant d’en arriver là l’hélicoptère italien doit poursuivre, et terminer, sa phase d’essais en vol. Sera t-il présent en juin prochain au Bourget ? Nous le saurons sans doute assez rapidement.

Photos © Leonardo


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

3 réponses

  1. Je n’ai pas compris le passage traitant du fait que italiens et français refusaient de parler d’hélicoptère d’attaque ou d’hélicoptère de combat. Cela veut dire que les 2 armées ne comptent pas utiliser ces appareils pour l’attaque de blindés hors cas d’opportunités par exemple? N’est ce pas une des principales missions pour lesquelles sont conçus les AH64 ou de Ka-52? Dans ce cas comment parler de concurrence?

    1. Arnaud veut simplement dire que l’armée de terre française appelle un chat un chat et prend moins de précaution pour définir son hélicoptère alors que chez les italiens il y a une sorte de politiquement correct pour définir cet hélico. Hélicoptère d’exploration et d’escorte ça fait plus peace and love auprès du grand public que hélicoptère d’attaque. Alors qu’en somme c’est bien un hélicoptère conçu dès le départ pour détruire et tuer. C’est la novlangue, destiné à dénaturer la réalité.

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

R.A.F. NE.1

Si de nos jours les avions de combat comme le Dassault Aviation Rafale ou l’Eurofighter EF-2000 Typhoon sont aptes à voler de jour comme de

Lire la suite...