Le Lockheed-Martin X-62A VISTA rejoint le programme Skyborg.

C’est un des plus ambitieux programmes de développement de drones menés aux États-Unis. Ce mardi 23 août 2022 l’US Air Force a officialisé le fait que l’avion de soutien aux essais en vol Lockheed-Martin X-62A VISTA participait désormais au développement du Skyborg. Il pourra donc voler aux côtés des drones dits «Loyal Wingman» actuellement en essais auprès des forces américaines. Il préfigure ainsi les futurs essaims de drones de combat axés autour d’un unique avion.

Commander plusieurs drones de combat depuis un seul et unique avion de combat, biplace si on désire une action humaine optimisée ou monoplace si on laisse agir le plus largement possible une intelligence artificielle, voilà qui relevait il y a encore peu de la science-fiction. C’est en cet été 2022 une quasi réalité. C’est là le cœur du très ambitieux programme Skyborg. Pour cela il fait désormais appel à un avion guide Lockheed-Martin X-62A VISTA prêté par l’US Air Force Test Pilot School. Ce biplace en tandem est un ancien chasseur General Dynamics F-16D Fighting Falcon modifié spécialement pour des essais en vol.
Il vola d’ailleurs jusqu’à l’an dernier comme NF-16D.

Deux drones de combat sont actuellement testés dans le cadre de Skyborg. Le premier est le Kratos XQ-58 Valkyrie qui vole depuis mars 2019 et a donné de très bons résultats. Le second est plus récent, puisqu’il s’agit du Boeing MQ-28 Ghost Bat ayant volé en février 2021. Ce dernier n’est pas purement d’origine américaine puisqu’il intègre de la technologie australienne ayant été conçu au départ pour la RAAF. Ce sont tous deux des «Loyal Wingman», c’est à dire qu’ils ne peuvent opérer autrement que comme ailiers d’un avion piloté. General Atomics et Northrop-Grumman qui participent également au programme pourraient prochainement proposer également chacun un drone.

Skyborg est un des programmes de développement parmi les plus importants du Pentagone. Il préfigure l’entrée en service d’un drone «Loyal Wingman» d’ici 2030. C’est pourquoi le recours au biplace X-62A VISTA est essentiel afin de tester les systèmes de pilotages à distance en essaim et en vol. Plus que jamais en aéronautique contemporaine, le futur est proche.
Affaire à suivre.

Photo © US Department of Defense.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

3 réponses

  1. Il était question de faire une confrontation drone vs avion+pilote. On a des infos sur le résultat car en virtuel c’était le drone qui remporté toutes les confrontations. Enfin des pilotes ont commenté la vidéo sur les simulations et mettaient en lumière des grosse incohérences !
    Dur de voir clair entre propagande d’industriels et réalité même si le futur ira clairement dans ce sens.

  2. la question centrale pour moi n’est pas entre drone et avion, mais entre humain et intelligence artificielle. Doit on laisser l’humain prendre la décision ou considèrera t on que la machine sera plus apte pour délivrer des l’armement? Car la finalité d’une arme est de mettre l’ennemi hors d’état de nuire.
    Question plus philosophique que technique, car dans la technique pure la machine sera plus rapidement plus efficace que l’homme.

  3. D un point de vue plus général, quel est l intérêt de contrôler un drone à partir d un avion ou d un hélicoptère… aujourd’hui hui, ils sont contrôlés du sol, loin de la zone de combat.

    Merci à Arnaud pour tous ses articles

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

Sikorsky XHJS

Pour bien des passionnés d’aviation autant que pour nombre d’historiens le jet fut la grande révolution technologique de la Seconde Guerre mondiale. C’est vrai et

Lire la suite...