Les riverains du Loch Ness n’en peuvent plus des drones !

Déjà il y a un peu plus de trois ans nous vous parlions de ce phénomène. Après une courte pause due à la crise pandémique du Covid-19 et malgré le fiasco «Mavor» les amateurs de Nessie continuent de venir par centaines avec leurs drones au-dessus du célèbre plan d’eau écossais. Une cohabitation de plus en plus difficile avec les professionnels du tourisme autant qu’avec les scientifiques également très présents sur place. Des coups de feu ont même retenti depuis quelques semaines en direction des indélicats quadricoptère.

Le Police Service of Scotland prend désormais l’affaire très au sérieux. Non pas Nessie bien sûr, même si le gentil monstre censé hanté les eaux du loch représente une manne économique hallucinante pour la région, mais les coups de feu contre les drones en question. Par chance personne n’a été blessé, et à priori aucun drone n’a été détruit, même pas endommagé. Il n’en reste pas moins que tirer en direction d’un drone n’est pas anodin, notamment au-dessus de l’espace public.

Nessie, la créature du Loch Ness, est l’objet du fantasme de ces cryptozoologues amateurs qui espèrent le débusquer à l’aide de leurs drones achetés quelques dizaines ou quelques centaines d’euros et de livres Sterling. Car le phénomène n’est pas que britannique. Des journalistes écossais rapportent souvent que des automobiles aux plaques d’immatriculations allemandes, belges, espagnoles, françaises, ou encore italiennes sont fréquemment vues aux abords des spots de drones du loch. Car oui la situation devient telle que désormais ce sont de véritables rassemblements de curieux qui pensent pouvoir filmer ou photographier la créature aperçue pour la première fois en l’an 565 par Saint Colomban. Évidemment cela peut prêter à sourire quand on sait que des expéditions scientifiques très importantes ont eu lieu depuis 1945 afin de tenter de localiser ce grand vertébré qui squatterait littéralement le Loch Ness.

On pourrait alors se dire que là où des créatures sont sensées vivre les drones aussi pullulent afin de les débusquer. Et on aurait tort. En effet deux autres lacs écossais sont connus pour héberger leurs propres kelpies, le vrai nom de Nessie dans le folklore gaélique. Le Loch Maree sert ainsi de refuge à Muc-sheilch tandis que le Loch Morar accueille Morag. Ce dernier est en Écosse presque aussi connu que Nessie. Mais il rapporte bien moins aux boutiques de souvenirs. Eh bien dans ces deux lacs les drones ne sont que très rarement aperçus et ne dépassent quasiment jamais le fait d’amateurs de belles photos lacustres.
Même nos chers amis québécois ont le leur (n’est-ce pas Marcel?) avec Menphré qui vivrait dans le lac Memphrémagog à la frontière avec les États-Unis. Là encore aucune trace d’une activité drone au-delà de la normale au-dessus du lac.

Les embouteillages de drones sont donc bien le fait de chasseurs de Nessie et non de simples amateurs de belles photos aériennes. Il est à signaler que les véritables cryptozoologues, ceux issus de cursus universitaires type paléontologie ou biologie marine, utilisent également des drones. Sauf qu’ils ne le font pas forcément depuis les berges du Loch Ness mais depuis des bateaux mouillant sur ses eaux. La grosse différence entre les pros et les amateurs ce sont souvent les moyens.
Pas de doute que dans les mois ou années à venir nous reviendrons sur le sujet, surtout si un drone est abattu…

Photo © Keypublishing


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

Une réponse

  1. Plusieurs grands lacs québécois ont leur monstre lacustre. En plus de Memphré, il y a notamment Champ du lac Champlain et Ashuaps du Lac Saint-Jean. La folie des drones n’a toutefois pas gagné ces lacs. Après tout, ces sympathiques créatures ont bien droit à leur intimité !

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

R.A.F. NE.1

Si de nos jours les avions de combat comme le Dassault Aviation Rafale ou l’Eurofighter EF-2000 Typhoon sont aptes à voler de jour comme de

Lire la suite...