Des L-159 ALCA bientôt sous cocarde ukrainienne ?

La Tchéquie n’ayant aucun Mikoyan MiG-29 Fulcrum ou Sukhoi Su-25 Frogfoot à fournir à Kyïv elle se tourne vers ses propres productions. Or depuis quelques semaines on sait que l’Ukraine continue de faire voler de manière régulière ses jets d’entraînement Aero L-39 Albatros. Aussi la proposition faite ce mercredi 10 mai 2023 de lui fournir des L-159 ALCA du même avionneur a du sens, d’autant que l’appareil en question est à la fois un excellent chasseur multi-rôle léger et une très bonne plateforme d’entraînement avancé. Une proposition qui pourrait permettre de relancer les études autour du F/A-259 Striker actuellement au point mort.

Depuis février 2022 et l’agression russe de l’Ukraine l’avionneur tchèque Aero ne cache plus son ambition de relance de son programme de chasseur léger multi-rôle de nouvelle génération. Un F/A-259 Striker un peu au point mort depuis la crise sanitaire et qui pourrait bénéficier des retours d’expérience de l’emploi de son grand frère le L-159 ALCA contre les armées russes et tchétchènes ainsi les terroristes du groupe Wagner. Reste cependant à savoir lequel des L-159 serait fourni aux Ukrainiens ?

Car la Tchéquie en possède deux modèles : le L-159A monoplace de combat et d’appui tactique à hauteur de seize exemplaires ou encore le L-159B biplace d’entraînement avancé. Les deux auraient d’ailleurs du sens sous la cocarde jaune et bleu mais pour le même rôle. Car même s’il peut employer plusieurs types de missiles air-air le L-159A est surtout un avion totalement adapté à l’appui aérien grâce à sa capacité d’emport et de tir de bombes guidées GBU-12 et GBU-16 ou encore de missiles air-sol AGM-65 Maverick. Des munitions américaines pour lesquelles il faudra cependant l’aval de l’administration Biden et du Congrès pour les céder à l’Ukraine. Le L-159B de son côté permettrait aux aviateurs ukrainiens de disposer d’un avion d’entraînement plus récent et mieux équipé que leurs vieux L-39 datés de la guerre froide.
Avant 2003 la Tchéquie alignait soixante-douze L-159 ALCA. Quarante-huit ont été retirés du service pour raisons financières et stockés. Onze ont ensuite été fourni à l’Irak et vingt-trois au contractor américain Draken. Il lui en reste donc normalement quatorze. Un stock qui lui permettrait de soutenir l’effort de guerre ukrainien sans trop avoir à toucher à ses capacités défensives et offensives. Reste à savoir dans quel état sont ces jets après vingt ans sans avoir volés. On ignore cependant la répartition entre L-159A et L-159B.

En prévision de la grande contre-offensive ukrainienne, véritable secret de Polichinelle, de tels avions pourraient représentés une manne intéressante afin de frapper les troupes ennemies, notamment lors de leur repli. La proposition tchèque est donc plutôt intéressante pour la résistance ukrainienne.
Affaire donc à suivre.

Photo © ministère tchèque de la défense.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires
Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

Blackburn T-4 Cubaroo

L’histoire de l’aviation est jalonnée de machines volantes qui pour bien des raisons ne connurent pas le succès escompté voire pas le moindre succès. Dans

Lire la suite...