Deux Sukhoi Su-27P Flanker-B russes interceptés par l’OTAN en Mer Baltique.

Ce samedi 13 mai 2023 la mission atlantiste Baltic Air Policing a prouvé une fois de plus son utilité. Deux chasseurs de supériorité Sukhoi Su-27P Flanker-B appartenant à la fédération de Russie se sont approchés des espaces aériens souverains baltes. Ils accompagnaient un avion de surveillance Antonov An-72 Coaler, et tous trois évoluaient sans plan de vol et avec leurs transpondeurs visiblement défectueux. La chasse britannique a été obligé de prendre les airs afin de les identifier et de les escorter.

Si on sait avec certitude que les deux chasseurs étaient les Su-27P Flanker-B codés Red 82 et Red 98 l’An-72 Coaler portait vraisemblablement celui de Blue 45. Ces trois avions ont la particularité d’appartenir à l’AVMF-R, l’aéronavale de la fédération de Russie. Surtout depuis quelques années maintenant Moscou n’arrive plus à faire croire à quiconque d’intelligent que ses cinq An-72 Coaler sont encore des avions de transport tactique. Il s’agit en fait de plateformes de surveillance électronique. Ces biréacteurs font régulièrement des allers-retours entre la Russie continentale et l’oblast de Kaliningrad enclavé dans notre Union Européenne.

Habituellement pourtant cet avion espion opère seul. Mais pas ce samedi 13 mai 2023 au matin. Le contrôle aérien suédois a identifié trois pistes radars quittant l’espace aérien souverain de la fédération de Russie et prenant le cap de Kaliningrad. Les informations ont immédiatement été transmises à l’OTAN qui a fait décollé en scramble alpha les quatre Eurofighter Typhoon FGR.4 de la Royal Air Force déployés à Ämari en Estonie. Guidés par le contrôle aérien allié les pilotes de Sa Majesté ont pu confirmer que les trois intrus étaient bien des avions militaires russes. L’An-72 Coaler et les deux Su-27P Flanker-B étaient démasqués.

On remarquera que l’armement air-air des Su-27P Flanker-B est limité à deux missiles à courte portée R-73.

Afin de ne pas risquer l’incident diplomatique avec la Russie les pilotes britanniques sont demeurés le plus professionnel possible. Ils avaient encore en mémoire la récente agression d’un Let L-410 polonais de Frontex par la chasse russe. Face à des aviateurs russes aux forts instincts de cowboys les officiers de la RAF ont donc mené leur mission avec sang-froid et retenue. C’est à dire avec les qualités habituelles demandées à ce genre de militaires.
Les quatre avions de combat britannique ont poliment mais fermement éloigné les trois avions adverses des espaces aériens baltes. Puis ils les ont accompagnés jusqu’aux limites de celui de Kaliningrad. Les Typhoon FGR.4 ont ensuite fait demi-tour et sont rentrés à leur base estonienne. À aucun moment de la mission les transpondeurs n’ont fonctionné. Leur «panne» a semblé miraculeusement prendre fin quand les avions sont entrés dans l’espace aérien de l’oblast enclavé.

Photos © Royal Air Force


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

5 Responses

  1. A la force de jouer avec les transpondeurs ,un jour on retourne dans son propre pays transpondeurs éteints, et que les serveurs des s400 sont en mode panique et oublient la radio et les autres systèmes de vérification, cela fini en bingo et en tir fratricide.

    1. @Cambo : Toute ressemblance avec des fait récents ne seraient que pure coïncidence … ou pas. 😉

  2. Je suis surpris que les pilotes russes n’aient pas montrés qui étaient les patrons aux pilotes anglais… ce sont des patrons à géométrie variable ;))

    1. Les pilotes russe sont des ***** ou pas selon le type d’ennemi en face, par exemple quand les Rafales étaient en Estonie, du jour au lendemain ils se sont fait bien moins pressant, dès que les F16 MLU roumains ont pris la relève, leur niveau de testostérone est bien remonté.

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

Agusta-Westland AW.149

L’histoire de l’aviation compte plusieurs machines qui furent de véritables «mètre-étalon». On y retrouve bien évidemment l’avion de transport tactique Douglas C-47 Skytrain hérité de

Lire la suite...