Tu-134 Crusty militaire russe intercepté par les vipères des Carpathes.

Ils se sont eux mêmes surnommés les Carpathian Vipers. Ce mardi 30 mai 2023 une patrouille de chasseurs General Dynamics F-16MLU Fighting Falcon appartenant à la Fortele Aeriene Române a été sonné par le contrôle aérien allié afin d’aller identifier un avion flirtant avec l’espace aérien estonien. Ils se sont alors retrouvés nez à nez avec un véritable dinosaure volant : un Tupolev Tu-134 Crusty. L’appareil porteur de marquages de nationalité russe n’avait cependant rien d’un avion de ligne.

Décollage en Alpha Scramble pour ce pilote roumain de Baltic Air Policing

C’est dans le cadre de la mission Baltic Air Policing pilotée par l’OTAN que les chasseurs roumains ont décollé de leur base de Šiauliai en Lituanie. Guidé par radio par le Combined Air Operations Centre installé à Uedem dans le nord-ouest de l’Allemagne les deux avions de combat ont pris la route plein nord en direction du golfe de Finlande. Le recours à un vol supersonique a été autorisé par le CAOC car la piste radar inconnue évoluait en vitesse dite «haut subsonique». Chacun des F-16MLU était armé de missiles air-air AIM-9 Sidewinder et AIM-120 AMRAAM bons de guerre.

Arrivés à hauteur de l’intrus les pilotes roumains ont sans doute été surpris de découvrir qu’il s’agissait d’un Tupolev Tu-134 Crusty porteur des marquages de l’AVMF-R, l’aéronavale russe. Habituellement ce genre de piste radar les conduit à des aéronefs moins archaïques.
Son immatriculation étatique RF-12000 en fait théoriquement un simple avion de transport de personnels Tu-134A-4. Pourtant son nez proéminent et ses nombreuses antennes annihilent toute velléité de mission de transport. En outre un Crusty de transport ça a généralement un peu plus de hublots le long du fuselage. Théoriquement il devrait s’agir d’un Tu-134UBK d’entraînement avancé mais dans le coin un avion de surveillance électronique serait plus logique. En effet le biréacteur militaire ralliait le Russie continentale à l’oblast de Kaliningrad, enclavée dans l’OTAN et l’Union Européenne.

Depuis la Lituanie les pilotes roumains évoluent en formation serrée.

Évoluant sans plan de vol préalablement déposé et avec le transpondeur en panne, ou plus vraisemblablement éteint, l’avion volait à moins de deux kilomètres de l’espace aérien souverain estonien, puis de celui des Lettonie et Lituanie. Il a donc été accompagné par les chasseurs des Carpathian Vipers jusqu’à sa destination, les pilotes de l’OTAN se gardant bien de s’approcher de trop près de l’oblast russe surmilitarisé et disposant de sa propre défense aérienne. Moyennant ravitaillement en vol ils sont ensuite retournés à Šiauliai.
Respectant à la lettre les directives et procédures atlantistes les aviateurs roumains se sont gardés de la moindre provocation à l’égard de l’avion adverse. Un professionnalisme dont pourraient prendre de la graine certains pilotes de la chasse russe.

Photos © Fortele Aeriene Române.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

19 Responses

  1. Ça me perturbe de voir les AIM9 sous voilure et les AIM120 en bout d’aile… Mais je vais survivre.

    1. C’est vrai que les missiles IR sont généralement observé sur les rails en bout d’ailes, et les fox 3 type AIM120 et autres Meteor, sous les ailes mais quelle en est la raison ?

  2. Si les pilotes de l’otan se montraient plus agressif, peut être que ca calmerait les russes…

  3. Bonsoir,
    C’est vraiment très étonnant de voir ces appareils être utilisés pour autre chose de ce pour quoi il sont été fabriqué :
    la transformations des équipages vers TU-160.
    Il y a quelque chose qui m’échappe dans cette histoire.

    1. Tiens, tiens. Je pense, Arnaud, que je tiens un vrai troll pro-Poutine doublé d’un néo-fasciste ultranationaliste et ultraréactionaire en la personne de Nous. Encore un neu-neu à modérer.

    2. Votre commentaire ironique m’a bien fait rire, « nousse », vous devriez expérimenter le one man show plutôt que venir perdre votre temps ici.

    3. Justement la Grande Russie là, avec ses actions devient « petite », de plus en plus petite !

  4. Deja avant l’invasion en 2014 ils etaient borderline concernant les regles de navigation et interceptions. Maintenant que les choses sont plus médiatisée avec une operation « anti nazisme ». A voir si ils osent survoler le territoire en conflit sans se faire abattre avec cet ancêtre

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

Dassault Mirage F1B

Quand il réalisa son premier vol le 23 décembre 1966 le prototype du Dassault Mirage F1 tranchait radicalement avec les autres avions éponymes. L’avionneur clodoaldien

Lire la suite...