EKW (K+W) D-3800

Fiche d'identité

Appareil : EKW (K+W) D-3800
Constructeur : Eidgenoessische Konstruktionswerkstaette
Désignation : D-3800
Nom / Surnom :
Code allié / OTAN :
Variante : MS.406H
Mise en service : 1940
Pays d'origine : Suisse
Catégorie : Chasseurs de la guerre 39-45
Rôle et missions : chasseur monoplace

Sommaire

“ La première évolution suisse du Morane-Saulnier MS.406 ”

Histoire de l'appareil

Bien que neutre la Suisse possédait durant la Seconde Guerre mondiale une belle flotte d’avions militaires, à même de garantir sa souveraineté et de protéger ses intérêts face aux Alliés autant qu’à l’Axe. Ses principaux fournisseurs avaient été, avant le déclenchement des hostilités l’Allemagne nazie et la France. Et avec cette dernière les relations de bonne qualité avaient permis à la Suisse de recevoir des compensations pour ses contrats d’équipements parmi lesquels une large possibilité de modifier et d’adapter à ses besoins les différentes machines choisies. Si Dewoitine en fit l’expérience dès les années 1920 l’apogée arriva peu avant la guerre avec l’EKW D-3800, hérité à la fois du Morane-Saulnier MS.405 et de sa version de série MS.406. Surtout ce monomoteur ouvrit la voie à une série qui allait faire les belles heures de l’industrie aéronautique hélvete des années 1940.

Afin de répondre à un cahier des charges de type C1, pour chasseur monoplace, l’avionneur Morane-Saulnier conçut le MS.405. Il s’agissait alors de fournir à la jeune Armée de l’Air un monoplan monoplace de dernière génération capable de damer le pion à tous ses adversaires. Après un premier vol survenu en août 1935 le MS.405 fut commandé à hauteur de seize exemplaires de présérie par l’Armée de l’Air, et déclaré vainqueur de la compétition.
En fait la majorité de ces seize avions était destinée à valider différentes combinaisons d’armement et de motorisation afin de conduire à l’avion idéal pour les pilotes français.
À la même époque les Troupes d’Aviation Suisses recherchaient elles aussi un avion de ce genre et le MS.405 leur semblait parfaitement taillé pour cela. Le futur avion devait pouvoir remplacer les parasols Dewoitine D.27 également de facture française. De ce fait la confédération helvétique reçut les treizième et quinzième exemplaires dotés du moteur à douze cylindres en V Hispano-Suiza 12Y31. Le premier y arriva en septembre 1938 et le second en avril 1939.

Entre-temps en France les choses s’étaient accélérées, le MS.405 avait officiellement donné naissance à sa version de série MS.406. Le contrat franco-suisse se peaufinait entre Morane-Saulnier et EKW (K+W) afin que ce dernier puisse construire lui-même une version adaptée de l’avion. Utilisant le fuselage, l’empennage, et la voilure du MS.406 il conservait le moteur du MS.405 et adoptait divers éléments de facture locale, notamment au niveau de l’armement. Connu comme MS.406H (pour Helvétique) en France il devint officiellement D-3800 de l’autre côté du lac Léman.
L’accord prévoyait l’assemblage de quatre-vingt-deux exemplaires, huit de présérie et soixante-quatorze de série.

Les usines EKW (K+W) sortirent le premier D-3800 de présérie en juillet 1939 et le premier exemplaire de série en janvier 1940. Au mois d’août de la même année, alors que Morane-Saulnier était passé sous le contrôle de l’occupant nazi, l’avionneur suisse l’informait de la sortie d’usine du dernier exemplaire de série.
L’EKW D-3800 devint alors, avec les Messerschmitt Bf 109D/E allemands, la base de la chasse suisse. Par rapport à son modèle français d’origine il possédait une nouvelle hélice de fabrication locale tandis que les mitrailleuses MAC de calibre 7.5 millimètres à tambours avaient laissé place à des armes identiques mais disposant de bandes de cartouches et produites localement. À l’été 1942 les ouvriers suisses profitèrent du chaos qui existait dans la France occupée pour produire deux avions supplémentaires à partir de pièces détachées fournies par Morane-Saulnier. Bien que construits hors contrats ils ne firent l’objet d’aucune représailles commerciales de l’avionneur français. Il avait alors d’autres chats à fouetter.

Le gros des missions des pilotes suisse demeurait alors le contrôle des frontières du pays afin d’éviter que des avions militaires allemands ou italiens ne vienne violer la neutralité du pays. L’invasion de la Belgique, pourtant elle aussi neutre, n’augurait alors rien de bon. Les EKW D-3800 étaient en première ligne dans ce rôle. Pourtant à partir de l’été 1943 ces chasseurs perdirent leur statut d’avions de première ligne, en raison de l’arrivée des EKW D-3801 dérivés d’une version améliorée du MS.406 et des ultramodernes Messerschmitt Bf 109G-6 fournis gracieusement par Berlin.
Les D-3800 passèrent alors en seconde ligne, assurant notamment des vols à l’intérieur du pays ou encore des missions d’entraînement avancé. En 1945 une partie fut transformée au standard D-3801 tandis que les autres finirent leur carrière comme plastrons au sol pour la formation des mécaniciens militaires.

Chasseurs de moyenne qualité les EKW D-3800 permirent cependant à la Suisse de disposer d’avions de sa propre construction à une époque où cela n’était pas évident.
Outre l’EKW D-3801 le D-3800 a permis ensuite le développement des Doflug D-3802 et D-3803. Pas mal quand on sait que tout cela est partie d’un avion non suisse.

 


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER

Photos du EKW (K+W) D-3800

Caractéristiques techniques

Modèle : EKW (K+W) D-3800
Envergure : 10.62 m
Longueur : 8.17 m
Hauteur : 2.71 m
Surface alaire : 17.10 m2
Motorisation : 1 moteur en V Hispano-Suiza 12Y31
Puissance totale : 1 x 865 ch.
Armement : Un canon de 20mm et deux mitrailleuses de 7.5mm.
Charge utile : -
Poids en charge : 2480 kg
Vitesse max. : 475 km/h à 5000 m
Plafond pratique : 6000 m
Distance max. : 1000 Km à masse maximale
Equipage : 1
[...] Passez dans le comparateur...

Profil couleur

Profil couleur du EKW (K+W) D-3800

Plan 3 vues

Plan 3 vues du EKW (K+W) D-3800
Fiche éditée par
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
Facebook
Twitter
Pinterest
Email
Print

Vidéo du EKW (K+W) D-3800

Désolé, actuellement aucune vidéo n'a été répéretoriée pour cet aéronef.