Lazarov Laz-7

Fiche d'identité

Appareil : Lazarov Laz-7
Constructeur : Zvetan Lazarow Design Bureau
Désignation : Laz-7
Nom / Surnom :
Code allié / OTAN :
Variante : Laz-7M, Laz-8, Laz-12
Mise en service : 1950
Pays d'origine : Bulgarie
Catégorie : Avions d'entraînement
Rôle et missions : Avion d'entraînement primaire et intermédiaire, entraînement au tir.

Sommaire

“ Le plus prolifique avion bulgare ”

Histoire de l'appareil

Dès l’entre-deux-guerres la quasi totalité des pays européens s’était lancée dans l’aventure aéronautique. Si l’Allemagne (notamment nazie) mais aussi la France, l’Italie, et le Royaume-Uni représentèrent rapidement la très grande majorité des productions quelques autres pays se partageaient les miettes du gâteau. La Seconde Guerre mondiale modifia radicalement la donne et une fois celle-ci terminée certains tentèrent alors gagner des places au détriment d’autres pays. Ce fut notamment le cas de la Bulgarie avec l’avionneur Lazarov au travers de son avion d’entraînement primaire et intermédiaire Laz-7.

Les origines de cet avion ne remontent pourtant pas à un cahier des charges émit par la Bulgarie mais par la Yougoslavie au début du printemps 1946. Soucieuse de trouver un successeur unique aux biplans Zmaj Fizir FN d’entraînement primaire et FP-2 d’entraînement intermédiaire elle fit appel à tous les avionneurs des pays désormais placés sous l’influence de Moscou. Les autorités titistes entendaient ainsi faire participer le plus grand nombre de leurs voisins. Parmi les avions en compétition on retrouvait un petit monoplan d’allure assez académique dessiné autour d’un moteur tchécoslovaque à six cylindres en ligne Walter Minor 6-III.

Désigné Lazarov Laz-7 l’avion intéressa rapidement les autorités yougoslave. Il avait été conçu par Zvetan Lazarov, ancien ingénieur passé par la D.A.R. et qui développa avant-guerre le prototype de bombardier de reconnaissance DAR-10 après avoir œuvré sur le biplan DAR-3 Gardan. C’était donc un concepteur d’avion disposant d’un certain renom en Bulgarie.
Extérieurement le Lazarov Laz-7 se présentait sous la forme d’un monoplan à aile basse cantilever de construction mixte. Disposant d’un fuselage en tubes d’acier il était recouvert de bois et de contreplaqué. Certaines parties de l’empennage étaient même entoilées. Son moteur Minor 6-III développait 115 chevaux et entraînait une hélice bipale en bois. Le Laz-7 possédait un train d’atterrissage classique fixe doté d’une roulette de queue orientable. Sur cet avion l’instructeur et son élève prenaient place dans un très académique cockpit en tandem. Son prototype fut officiellement présenté début juin 1948 avant de réaliser son vol inaugural le 12 du même mois.

En août de la même année l’avion fut convoyé jusqu’en Yougoslavie pour y subir les essais relatifs au cahier des charges. S’il s’avérait intéressant par son approche pour le moins économique à produire le Lazarov Laz-7 se révéla très rapidement sous motorisé et même instable lors des phases de décollage et de d’atterrissage. En octobre 1948 il fut éliminé de la compétition, laquelle avait été remportée par l’Ikarus Aero 2. Il fut rendu aux Bulgares qui entreprirent à leur tour de le tester en vol.

Eux aussi estimèrent le Laz-7 sous motorisé et difficile à piloter. Pourtant Zvetan Lazarov disposait d’appuis politiques suffisamment forts dans les sphères communistes de Sophia pour qu’une première commande officielle soit passée à hauteur de 160 exemplaires de série et de trois avions de présérie. Cependant la force aérienne bulgare exigea que le Laz-7 soit modifié et que sa motorisation revue. Alors que le premier exemplaire de présérie était en phase d’assemblage autour de son moteur Walter Minor 6-IIIS doté d’un compresseur et développant désormais 160 chevaux le prototype connut un accident. Le 7 juin 1949 il rata son approche finale et s’écrasa en tuant sur le coup son pilote d’essais. Cela conforta les autorités bulgares dans la nécessité d’améliorer l’avion.

Dès lors le prototype devint Laz-7.1 tandis que la version de présérie et de série à moteur compressé prit la désignation constructeur de Laz-7.2. Pour les militaires cependant il demeurait le Laz-7. Il entra en service en mars 1950. À partir du onzième exemplaire de série c’est le Laz-7.3 qui fut livré, doté d’un train rétractable et d’un armement léger composé de deux mitrailleuses de calibre 7.7 millimètres et d’un double lance-bombes permettant l’emport de six bombes d’entraînement de 20 kilogrammes chacune.
À la même époque l’avionneur proposa à Sofia une version améliorée de son monoplan, appelée Laz-7M.

Celle-ci s’articulait sous la forme d’un avion sur lequel le moteur à six cylindres en ligne Walter Minor 6-IIIS avait été déposé au profit d’un Regulus II du même motoriste mais développant 185 chevaux et présentant une architecture à cinq cylindres en étoile. L’un des trois Laz-7 de présérie fut modifié en ce sens. La force aérienne bulgare passa commande pour 150 exemplaires supplémentaires sous cette nouvelle forme. Désormais la charge offensive était portée à 150 kilogrammes de bombes et les mitrailleuses d’origine remplacées par des armes de calibre 7.92 millimètres construite en République Démocratique d’Allemagne. Les premiers Laz-7M furent acceptés au service à l’automne 1951.

Bien que Lazarov tenta de proposer son avion aux autres états placés sous le joug soviétique il n’intéressa jamais personne, principalement en raison de la présence du Yakovlev Yak-11 Moose. De ce fait seule la Bulgarie utilisa ses Lazarov Laz-7/7M comme avions d’entraînement primaire et intermédiaire. Si la première version connut un fort taux d’accident cela fut assez différent de la seconde. Le Laz-7M avait la réputation d’être un avion école sûr pardonnant facilement les erreurs de pilotage. La force aérienne bulgare se sépara de ses Laz-7 en 1961 et de ses Laz-7M en 1967. Tous deux furent remplacés par le Yak-18 Max soviétique.

Ils est à noter que Zvetan Lazarov développa trois avions différents à partir du Laz-7. Deux furent produits jusqu’au prototype et un ne dépassa pas la planche à dessins. Ainsi un quadriplace Laz-8 de liaisons et de transport d’état-major fut proposé à la force aérienne bulgare qui ne le commanda jamais en série mais l’utilisa quelques années tandis que le Laz-7M donna naissance au Laz-12 de voltige aérienne qui lui aussi ne connut pas la série. L’avion fut employé quelques temps par l’avionneur comme avion de démonstration avant d’être envoyé à la ferraille. Enfin le Laz-8 faillit donner naissance au Laz-11 d’évacuation sanitaire avant que le projet ne soit retoqué alors même que l’avion n’existait pas encore.

Avion passablement inconnu sous nos latitudes le Lazarov Laz-7 a pourtant marqué les esprits en Bulgarie où il est l’appareil produit en plus grand nombre, hors productions sous licence. Au moins un Laz-7M est aujourd’hui préservé au musée bulgare de l’aviation de Plovdiv Krumovo où il voisine avec un magnifique Zlin Z-526. Par ailleurs un Laz-7 d’origine sert toujours de gate guard à l’entrée de l’état-major de la force aérienne bulgare. Aucun n’est connu en dehors du pays.
Le Lazarov Laz-7 n’a jamais été codé par l’OTAN.

PARTAGER
Sondage

"Si la France devait mettre une des personnalités aéronautiques suivantes au Panthéon, laquelle vous semblerait la plus logique ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Photos du Lazarov Laz-7

Caractéristiques techniques

Modèle : Lazarov Laz-7M
Envergure : 10.61 m
Longueur : 8.20 m
Hauteur : 3.32 m
Surface alaire : 16.40 m2
Motorisation : 1 moteur en étoile Walter Regulus II
Puissance totale : 1 x 185 ch.
Armement : Deux mitrailleuses de 7.92mm et 150 kg de bombes.
Charge utile : -
Poids en charge : 1165 kg
Vitesse max. : 300 km/h au niveau de la mer
Plafond pratique : 5500 m
Distance max. : 900 Km à masse maximale
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

Profil couleur

Profil couleur du Lazarov Laz-7

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Lazarov Laz-7
Fiche éditée par
Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
Facebook
Twitter
Pinterest
Email
Print

Vidéo du Lazarov Laz-7

Désolé, actuellement aucune vidéo n'a été répéretoriée pour cet aéronef.