FICHE DESCRIPTIVE

Appareil : Zmaj Fizir FP-2
Constructeur : Zmaj Fizir FN
Désignation : FP-2
Nom / Surnom :
Code allié / OTAN :
Variante : FP-2H
Mise en service : 1934
Pays d'origine : Yougoslavie
Catégorie : Avions d'entraînement
Rôle et missions : Avion d'entraînement intermédiaire et avancé, observation, reconnaissance tactique

HISTOIRE

Zmaj Fizir FP-2 :
Le biplan d'entraînement devenu avion de reconnaissance tactique”

Si l’Allemagne, les États-Unis, la France, l’Italie, ou encore le Royaume-Uni étaient incontestablement des grandes puissances aéronautiques durant les années d’entre-deux-guerres il y avait forcément des nations plus mineures. La Belgique, l’Espagne, la Suisse, ou encore la Yougoslavie étaient de celles-ci. Cette dernière pourtant essayait au maximum de se hisser parmi l’élite européenne mais sans trop y réussir, en raison principalement de productions assez médiocres voire parfois calamiteuses. Quelques rares aéronefs yougoslaves pourtant réussirent à sortir du lot à l’image d’un biplan d’entraînement avancé des années 1930 : le Zmaj Fizir FP-2.

C’est en 1929 que l’industriel Fizir racheta les ateliers aéronautiques de Zmaj afin de former l’entreprise Zmaj Fizir. Jusque là ses productions se découpaient en deux formes différentes : l’assemblage sous licence yougoslave de moteurs américains, britanniques, et français dans un premier cas et le développement et la production d’avions légers pour le marché civil dans le second. Pourtant ses dirigeants prirent la décision de lancer sur fonds propres les études d’un avion d’entraînement militaire autant destiné au marché intérieur yougoslave qu’à l’exportation. Le nouvel avion prit la désignation de FP-1.
Malheureusement pour Zmaj Fizir son développement fut catastrophique et les essais démontrèrent que l’avion était incapable de servir efficacement à la formation des militaires. On crut alors que l’entreprise en avait fini avec les marchés de défense.

Pourtant quand en 1933 la force aérienne yougoslave annonça vouloir remplacer les Avro 504 en service dans ses écoles de pilotage la firme Zmaj Fizir bondit sur l’occasion. Elle lui proposa de développer une telle machine pour le coût le moins élevé possible.
L’état-major de Belgrade accepta sans pour autant débourser le moindre sou. Là encore l’avionneur allait devoir concevoir et construire son avion hors de tout financement publique.
Tirant les enseignements de l’échec de son FP-1 le bureau d’étude principal de Zmaj Fizir allait revenir aux fondamentaux de l’aéronautique de cette époque. Ça ne pouvait pas ne pas fonctionner. Le futur avion reçut la désignation de FP-2.

La motorisation retenue fut le Gnome & Rhône 7K à sept cylindres en étoile. Ce moteur français de 400 chevaux allait être produit sous licence par Fizir elle-même. Dans le même temps l’avionneur tenta de négocier un accord avec le motoriste tchécoslovaque Walter autour de son Pollux à neuf cylindres en étoile, d’une puissance moindre puisque limitée à 315 chevaux. Les essais statiques de motorisation donnèrent finalement la victoire au moteur français.
Le Zmaj Fizir FP-2 se présentait par ailleurs sous la forme d’un biplan biplace en tandem doté d’un train d’atterrissage classique fixe. Sa construction s’appuyait sur une tubulure d’acier recouverte de panneaux en bois et en tissus. Les deux membres d’équipage prenaient place à l’air libre et l’avion possédait bien évidemment des doubles commandes.
C’est dans cette configuration que le premier vol intervint en décembre 1933. Quatre jours plus tard une commande étatique pour 80 avions était officiellement passée.

Le Zmaj Fizir FP-2 allait donc devenir l’avion d’entraînement intermédiaire et avancé de la force aérienne yougoslave. Les premiers exemplaires furent déclarés opérationnels en janvier 1936. Bien plus moderne que les Avro 504 qu’ils remplaçaient les FP-2 demeuraient pourtant des biplans à une époque où les monoplans commençaient à arriver sur le marché des avions d’entraînement avancé. C’est la raison pour laquelle jamais il ne se vendit à l’étranger malgré des touches réalisées auprès la Roumanie et de l’Union Soviétique.

Quand la Seconde Guerre mondiale éclata en septembre 1939 seuls 66 avions de ce type étaient encore en état de vol. Les quatorze autres avaient été soit accidentés soit immobilisés comme stocks de pièces détachées. Face aux forces allemandes et italiennes les Yougoslaves n’hésitèrent pas en 1941 à employer leurs FP-2 comme avions d’observation et de reconnaissance tactique. Et ce malgré leur totale absence d’armement.
Très rapidement dix avions furent modifiés via l’ajout d’une mitrailleuse mobile Vickers de calibre 7.7mm sur affût annulaire arrière. Désormais ces avions étaient vraiment destinés à opérer contre l’ennemi.

Pourtant ils ne suffirent jamais et après l’exil prince Paul, régent de Yougoslavie, le pays fut écrasé par les forces de l’Axe. Allemands et Italiens avaient gagné. Comme souvent dans les cas là les vainqueurs saisirent du matériel militaire aux vaincus. La Luftwaffe récupéra six Zmaj Fizir FP-2 qu’elle utilisa un temps en Allemagne comme remorqueurs de planeurs-écoles. De son côté la Regia Aeronautica mit en service treize avions dans une de ses écoles. Pourtant en raison d’une superstition sur ce nombre jamais il n’y eut plus de douze FP-2 italiens en état de vol. Le dernier servait à la cannibalisation.

En 1943 quand Tito fonda l’AVNOJ, le conseil de la résistance yougoslave, ses troupes mirent la main sur plusieurs dizaines d’avions parmi lesquels quinze Zmaj Fizir FP-2. Si quelques-uns furent employés comme avions d’entraînement la plus part remplit des missions de reconnaissance. Deux des dix avions dotés d’un mitrailleuse se trouvaient parmi eux.
Les résultats exacts de l’utilisation de ces avions ne sont pas connus mais quand la guerre cessa en Europe au printemps 1945 sept FP-2 volaient encore. Ils furent pris en compte pour la formation intermédiaire et avancée des pilotes par la jeune force aérienne yougoslave renaissante, jusqu’en 1947. Cette année là ils furent envoyés à la ferraille.

Il est à signaler qu’en 1936 l’avionneur conçut un FP-2H doté de deux flotteurs. Cet hydravion demeura à l’état expérimental et fut sans doute détruit durant la guerre.

Le Zmaj Fizir FP-2 demeure aujourd’hui encore un des biplans les plus mal connus de la Seconde Guerre mondiale. Pourtant il possède une aura d’avion mythique parmi les nations de l’ex-Yougoslavie, notamment en Croatie et en Serbie.

 

Publicité

PHOTOS

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Modèle : Zmaj Fizir FP-2, en version d'entraînement.
Envergure : 10.80 m
Longueur : 7.90 m
Hauteur : 2.90 m
Motorisation : 1 moteur en étoile Gnome & Rhône 7K
Puissance totale : 1 x 400 ch.
Armement : aucun
Charge utile :
Poids en charge : 1450 kg
Vitesse max. : 235 km/h au niveau de la mer
Plafond pratique : 6750 m
Distance max. : 575 Km à masse maximale
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

PLAN 3 VUES

Plan 3 vues du Zmaj Fizir FP-2

PROFIL COULEUR

Profil couleur du Zmaj Fizir FP-2

VIDÉO

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données