FICHE DESCRIPTIVE

Appareil : Piaggio P.180 Avanti
Constructeur : Società Anonima Piaggio e Cia
Désignation : P.180
Nom / Surnom : Avanti
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1990
Pays d'origine : Italie
Catégorie : Avions de transport
Rôle et missions : Avion de transport d'état-major, liaisons rapides, évacuations sanitaires.

HISTOIRE

Piaggio P.180 Avanti :
Liaisons rapides à l'italienne”

Depuis les années 1960 le biréacteur est quasiment devenu la norme dans l’aviation d’affaire, que ce soit chez les industriels américains ou européens. Pourtant il a toujours existé des exceptions principalement dotées de turbopropulseurs. Le plus célèbre est sans nul doute possible le Beechcraft King Air 90 et ses nombreux dérivés modernisées au fil des ans. L’une des plus belles réussites dans le genre est un étonnant bimoteur de facture italienne particulièrement novateur : le Piaggio P.180 Avanti.

C’est à la fin des années 1970 que l’avionneur italien Piaggio décida de se relancer sur le marché civil au travers d’un avion d’affaire à turbopropulsion. L’idée était non seulement de concurrencer les avions similaires conçus et réalisés aux États-Unis par Beechcraft ou Piper mais également dans une certaine mesure de faire de l’ombre aux biréacteurs d’entrée de gamme commercialisés par Cessna, Learjet, ou encore Dassault-Breguet.
Le challenge était plutôt gonflé mais le constructeur transalpin s’en donna les moyens.

Le nouveau programme reçut le patronyme d’Avanti. Et pour le mener à bien Paggio y mit les moyens se dotant d’un logiciel de conception assistée par ordinateur, alors particulièrement moderne. Dès 1980 l’Avanti fut testé en soufflerie à l’échelle 1/4 en Italie et aux États-Unis. Mais si l’avion semblait très moderne et novateur tout ou presque restait à faire, comme l’adoption d’une motorisation adaptée. Plusieurs pistes furent avancées mais au final un accord fut signé avec la branche canadienne du motoriste américain Pratt & Whitney afin de disposer de turbopropulseurs PT6A-66B d’une puissance unitaire de 862 chevaux.

Finalement le prototype fut construit fin 1985 sous la désignation de Piaggio P.180 tout en conservant le nom de baptême d’Avanti. Extérieurement il se démarquait particulièrement des autres avions du genre. Monoplan à aile médiane construit en métal et matériaux composites il disposait de deux plans Canard à l’avant du fuselage, d’un empennage en T et d’un train d’atterrissage tricycle rétractable. Ses deux turbopropulseurs disposaient d’une hélice propulsive à cinq pales. Une technique largement éprouvée par ce constructeur depuis l’amphibie P.136 à la fin des années 1940.
À bord de l’avion prenait place deux pilotes dans un cockpit côte à côte tandis qu’entre six et neuf passagers pouvaient prendre place dans la cabine. Un personnel navigant commercial disposait lui aussi d’un strapontin à l’avant de la cabine.
C’est dans cette configuration que le premier vol de l’avion intervint le 23 septembre 1986.

Assez étrangement exactement à la même époque l’avionneur américain Beechcraft développa en collaboration avec le bureau d’étude Scaled Composite de Burt Rutan une machine très similaire au Piaggio P.180 Avanti mais à l’architecture encore plus avant-gardiste et désigné Model 2000 Starship. Le marché aurait donc du se jouer entre ces deux avions de nouvelle génération qui semblaient annoncer une véritable révolution à venir dans l’aviation d’affaire. D’autant que déjà un troisième avion se dessinait, lui aussi depuis les États-Unis : l’Advanced Aerodynamics & Structures Incorporation Jetcruiser.

Finalement après quatre années d’essais en vols et de validations diverses le Piaggio P.180 Avanti fut certifié aux États-Unis et dans la majorité des pays européens. Désormais sa carrière commerciale pouvait commencer. Et les dirigeants de Piaggio proposèrent leur nouvel avion aussi bien sur les marchés civils, que militaires et parapubliques. Ils croyaient vraiment dans les qualités de cet étrange bimoteur à turbopropulsion.

Sur le marché civil il ne mit pas longtemps à mettre tout le monde d’accord puisqu’à peine cinq ans après son arrivée dessus il obligeait Beechcraft à fermer la chaîne d’assemblage de son Starship jugé par beaucoup comme bien trop onéreux vis à vis du P.180 Avanti. Même si l’avion américain était tout de même plus avancé il coutait alors environ 40% plus cher que son concurrent italien. Sur les marchés parapubliques et militaires il en était tout autrement car l’avion peinait à trouver sa clientèle.

Finalement une série de commande fut passée par le ministère italien de la défense qui fit du Paggio P.180 Avanti aussi bien pour l’armée que la marine. Mais c’est en 1994 qu’arriva enfin la première grosse commande militaire de la part de l’Aeronautica Militare pour quinze avions de la version P.180M de liaisons rapides et de transport d’état-major suivi l’année suivante de deux P.180RM de calibration radar.

Dès lors tous les services officiels italiens firent du Piaggio P.180 Avanti leur avion de déplacements officiels et de liaisons rapides. Les forces de l’ordre bien sûr à l’image de la police, des carabiniers ou encore des douanes mais également les gardes-côtes ou encore les sapeurs-pompiers et même les agents forestiers. À la fin des années 1990 une trentaine de P.180 volait sous cocarde ou sous immatriculation étatique italienne.

À l’export par contre l’avion subissait la rude concurrence des jets d’affaires légers comme le Bombardier Leajet 60, le Cessna Citation II, ou encore le Dassault Aviation Falcon 2000. Sans compter Beechcraft qui prenait sa revanche avec son Super King Air 200 qui se vendait très aisément. Pour autant quelques commandes étatiques furent passées par la Bulgarie, le Canada, les Émirats Arabes Unis, ou encore la Thaïlande.

Fait rare pour un avion de cette taille le Piaggio P.180 Avanti donna naissance en 2014 au drone moyenne altitude longue endurance P.1HH Hammerhead. Un avion sans pilote capable d’assurer aussi bien des missions de reconnaissance que de guerre électronique et pourquoi pas un jour d’appui aérien rapproché.

Actuellement le Piaggio P.180 Avanti demeure un des avions d’affaire et de liaisons les plus aisément reconnaissables. Le sifflement si particulier de ses hélices tractives le rend particulièrement identifiable… de loin. Il faut dire que même s’il est parfaitement insonorisé de l’intérieur ce n’est pas à proprement parler le bimoteur à turbopropulseurs le plus silencieux. Mais certainement un des plus intéressant esthétiquement parlant !

 

Publicité

PHOTOS

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Modèle : Piaggio P.180M Avanti
Envergure : 14.00 m
Longueur : 14.40 m
Hauteur : 4.00 m
Motorisation : 2 turbopropulseurs Pratt & Whitney Canada PT6A-66B
Puissance totale : 2 x 862 ch.
Armement : aucun
Charge utile : jusqu'à neuf passagers ou deux blessés et deux accompagnants.
Poids en charge : 5488 kg
Vitesse max. : 740 km/h à 1850 m
Plafond pratique : 12000 m
Distance max. : 2800 Km en convoyage.
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

PLAN 3 VUES

Plan 3 vues du Piaggio P.180 Avanti

PROFIL COULEUR

Profil couleur du Piaggio P.180 Avanti

VIDÉO

Atterrissage d'un Piaggio P.180 Avanti de la police italienne.