FICHE DESCRIPTIVE

Appareil : Schiebel S-100 Camcopter
Constructeur : Schiebel Corporation
Désignation : S-100
Nom / Surnom : Camcopter
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 2006
Pays d'origine : Autriche
Catégorie : Drones - U.A.V.
Rôle et missions : Drone de reconnaissance, surveillance.

HISTOIRE

Schiebel S-100 Camcopter :
La réponse autrichienne au Fire Scout américain”

En ce premier quart de vingt-et-unième siècle les aéronefs sans pilote sont partout. Aussi bien dans les domaines civils que militaires ou parapubliques ils ont su se faire une place là où jusque là rien parfois n’existait. Ils ont été capables de conquérir des domaines jusque là réservés aux hélicoptères, et c’est donc assez logique que des drones à voilures tournantes aient fait leur apparition en nombre. L’un des principaux actuellement est une petite machine très polyvalente développée à Wiener Neustadt tout près de Vienne : le Schiebel S-100 Camcopter.

L’idée de faire voler des hélicoptères sans pilote ne date pourtant pas de ce siècle mais du vingtième, au travers notamment du Gyrodyne QH-50 DASH qui fut utilisé durant les années 1960 par l’US Navy dans la lutte anti-sous-marine et la guerre des mines. Surtout quand en 2003 Schiebel se lance dans son programme de drone à voilure tournante l’entreprise autrichienne sait qu’elle va devoir affronter un mastodonte du marché : Northrop-Grumman et son RQ-8A Fire Scout dérivé de l’hélicoptère commercial Schweizer 330. La compétition s’annonce déjà rugueuse, une sorte de David contre Goliath revisitée.

Jusque là Schiebel est surtout un sous-traitant des industries d’armement et d’électro-ménager. Pour autant ses ingénieurs, assistés d’ingénieurs aéronautiques fraichement recrutés, se lance à corps perdu dans le programme. Alors que les travaux avancent bien l’industriel tente un coup de poker : communiquer sur le développement de cette machine en plein Salon du Bourget 2005, la Mecque de l’aéronautique alors plutôt réservée vis-à-vis des drones. Il dévoile même le nom de la machine : S-100 Camcopter. Et ça marche.
Quelques semaines plus tard alors que le prototype n’est pas encore totalement assemblé Schiebel signe un contrat d’exportation avec le ministère émirati de la défense. Celui-ci achète quarante drones pour une utilisation à la fois depuis la terre ferme autant qu’à partir de la plage arrière de ses corvettes. Le contrat booste le développement.

Son premier vol intervient début 2006. Extérieurement le Schiebel S-100 Camcopter se présente donc comme une machine de petite taille disposant d’un fuselage arrondi, en forme de poisson. Bien plus petit que le RQ-8A Fire Scout il ne dérive d’aucun hélicoptère. Il dispose d’un moteur à pistons rotatifs type Wankel construit par le motoriste autrichien Austro Engine sous le type AE.50R d’une puissance de 55 chevaux. Jusque là celui-ci servait surtout à animer des motoplaneurs, le Camcopter étant son premier drone. Outre son rotor principale bipale il dispose d’un rotor anticouple lui aussi bipale. L’une des originalités esthétique du S-100 Camcopter réside dans ton train d’atterrissage trois points. Il ne s’agit ni de patins classiques ni de roues mais de petits grips en matériaux composites. En fait Schiebel les a conçu spécifiquement à la demande des Émiratis pour les navires de guerre.

C’est au printemps 2006 que les deux premiers exemplaires émiratis sont livrés, ainsi qu’une console de pilotage transportable par la route. Ils servent alors à former les télépilotes grâce à des instructeurs autrichiens.
Dès lors le succès semble annoncer pour ce petit drone.
Schiebel reçoit des sollicitations du monde entier, même l’US Department of Defense veut le tester pour le compte de l’US Army et de l’US Air Force. En parallèle l’industriel peaufine ce S-100 Camcopter déjà promis à un bel avenir. Reconnaissance tactique, détection anti-mines, cartographie aérienne, surveillance frontalière et urbaine, suivi des manifestations de voie publique, ou encore protection des espaces maritimes contre le braconnage maritime. Il semble pouvoir tout faire.

Si l’option américaine tombe rapidement à l’eau Schiebel enregistre durant la période 2010-2020 des contrats importants sur le marché militaire avec des pays aussi différents que l’Allemagne, l’Australie, l’Égypte, la France, l’Italie, la Jordanie, la Libye, la Malaisie, le Mozambique, ou encore la Tunisie. Sur le marché parapublique aussi le S-100 Camcopter connait le succès. Les polices aux frontières croates, finlandaises, maltaises, et roumaines en achètent chacune tandis que les unités de gardes côtes britanniques et russes lui font confiance pour des missions de recherches et sauvetages en mer.

En France c’est la Marine Nationale qui en a fait son drone à voilure tournante, au grand dam d’Airbus Defence & Space et de son VSR-700. Des tests ont été réalisés sur la frégate Montcalm puis sur le patrouille l’Adroit avant que finalement la Marine Nationale ne décide que les Porte-Hélicoptères Amphibies de classe Mistral étaient les navires les plus adaptés actuellement à l’emport et l’emploi de ce type de drone.
Les Schiebel S-100 Camcopter français disposent d’une livrée basse visibilité axée sur le hameçon.

Actuellement le Schiebel S-100 Camcopter est un des drones à voilures tournantes les plus vendus dans le monde. En 2021 des touches ont été signalés avec la Bulgarie et les Maldives. Intéressant de voir, ironique même, que cet aéronef sans pilote est désormais surtout une machine navale alors même qu’il a été conçu et qu’il est assemblé en Autriche c’est à dire un pays totalement enclavé.

 

Publicité

PHOTOS

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Modèle : Schiebel S-100 Camcopter
Envergure : 1.24 m diamètre du rotor principal
Longueur : 3.11 m
Hauteur : 1.12 m
Motorisation : 1 moteur Wankel Austro-Engine AE.50R
Puissance totale : 1 x 55 ch.
Armement : aucun
Charge utile :
Poids en charge : 200 kg
Vitesse max. : 220 km/h au niveau de la mer
Plafond pratique : 5500 m
Distance max. : 6 Heure(s)
Equipage : 0
[...] Passez dans le comparateur...

PLAN 3 VUES

Plan 3 vues du Schiebel S-100 Camcopter

PROFIL COULEUR

Profil couleur du Schiebel S-100 Camcopter

VIDÉO

Le S-100 Camcopter en essais sur le PHA Dixmude.