FICHE DESCRIPTIVE

Appareil : Shenyang J-11 / J-16 ‘Flanker B+/G+’
Constructeur : Shenyang Aircraft Corporation
Désignation : J-11 / J-16
Nom / Surnom :
Code allié / OTAN : Flanker B+/G+
Variante :
Mise en service : 1999
Pays d'origine : Chine
Catégorie : Chasseurs modernes et actuels
Rôle et missions : Chasseur de supériorité aérienne, intercepteur, avion d'attaque au sol et de pénétration conventionnelle.

HISTOIRE

Shenyang J-11 / J-16 ‘Flanker B+/G+’ :
Les Flanker "made-in China".”

Probablement la plus belle lignée de l’industrie aéronautique russe, les avions dérivés du Sukhoi T-10 et de sa version de série initiale Su-27 n’en finissent pas de passionner les foules autant qu’ils inquiètent les états-majors. Car cette cette famille d’avions a su non seulement conquérir la majorité des segments des avions de combat mais aussi essaimer sa production hors de la Russie. Et c’est notamment en Chine que l’avion a trouvé un débouché d’abord sous la forme d’un chasseur terrestre classique puis plus récemment d’un avion d’attaque et de pénétration dernier cri. Ces machines sont connues comme respectivement les Shenyang J-11 et J-16.

C’est à la fin des années 1990 que la Chine et la Russie étudièrent la possibilité que la première achète un lot de 200 Sukhoi Su-27 afin de renforcer sa défense aérienne et ses moyens de combat aérien, notamment suite à l’acquisition par Taïwan de Dassault Aviation Mirage 2000-5. Cependant les Chinois demandaient une contrepartie technologique aux Russes sous la forme d’une licence de production et de distribution de l’avion. Sur ce dernier point les deux parties en présence s’opposaient. Finalement les Chinois obtinrent une simple de licence de production pour leurs besoins propres. L’accord fut signé au début de l’année 1998 et un premier avion produit dans la foulée par Shenyang sous la désignation de J-11.

Dans un premier temps les Shenyang J-11 étaient destinés uniquement à la chasse et à l’interception. Pour cela outre leur canon GSh-30 de 30mm de facture russe ils emportaient entre quatre et six missiles air-air PL-8 et PL-9 de conception locale. Cependant après l’incident survenu le 1er avril 2001 entre un Shenyang J-8 et un Lockheed EP-3E Aries d’espionnage électronique appartenant à l’US Navy il fut décidé de renforcer la capacité de combat des J-11. Sans doute que l’état-major chinois craignait un conflit armé avec les États-Unis… Toujours est-il que des contrats furent passés avec la Russie visant à la dotation de missiles R-27, R-73, et R-77 respectivement connus sous les désignations OTAN d’Alamo, Archer, et Adder. Ce dernier étant plus particulièrement adapté à la destruction des aéronefs à fort potentiel économique comme les ravitailleurs en vol ou encore les avions de détection aéroportée.

En 2003 apparut la version J-11B dotée d’un réacteur Shenyang WS10A de conception et de production indigène en lieu et place du Saturn AL31F ex-soviétique d’origine. Ainsi la poussée à sec de chaque avion passait de 12543 kgp à 14276 kgp par réacteur. Une version biplace J-11BS fut également conçue pour la transformation opérationnelle autant que pour le combat aérien.

Début 2007 près d’une centaine de Shenyang J-11 et J-11B avaient été livrés et l’avion était désormais bien présent dans les rangs de l’aviation chinoise. Une commande fut passée par l’aéronavale de ce pays pour 48 avions au standard J-11B et J-11BS comme chasseur terrestre. En fait la majorité était des biplaces et allait servir à l’entraînement des pilotes appelés à voler sur le futur Shenyang J-15 de chasse embarqué. Par la suite ces avions ont été affectés à des missions de défense aérienne du littoral chinois mais aussi des îles et îlots annexés par le pays en Mer du Chine méridionale et dans le Pacifique.

En 2012 plusieurs médias occidentaux ont fait état de l’existence en Chine d’un programme visant à adapté le Shenyang J-11 à des missions d’attaque au sol et de pénétration conventionnelle à basse altitude. L’idée était alors de proposer le même type de transformation qui avait permis aux États-Unis dans les années 1980 de passer du McDonnell Douglas F-15D Eagle au F-15E Strike Eagle. Le programme semblait alors prévoir notamment l’adaptation à l’emport et au tir de munitions guidées laser et/ou GPS.

En fait la réalité est un tout petit peu moins élogieuse pour l’industrie aéronautique chinoise et surtout pour son ingénierie. Le nouvel avion, désigné Shenyang J-16 est en réalité un Shenyang J-11BS sur lequel a été greffé l’avionique d’un Sukhoi Su-30MKK. Pour mémoire la Chine possède une grosse soixantaine de machines de ce type, acquise auprès de la Russie pour augmenter ses capacités d’attaque tous-temps. Le J-16 ne semble pas adapté aux missions de frappes à caractère nucléaires.

Les chiffres officiels chinois étant difficilement vérifiables on ne peut que faire des suppositions sur l’état réel de leurs stocks de ces deux modèles d’avions actuellement en dotation. Toujours est-il que début 2017 ils semblaient s’articuler autour de 220 à 260 J-11 et 20 à 30 J-16. Début 2016 il a été annoncé que la Chine travaillait au développement d’une version dérivée désignée J-16D et ayant pour vocation de remplir des missions de reconnaissance tactique, de brouillage des émissions radars, et de lutte contre les radars et systèmes de défense ennemis. En gros une sorte de Boeing EA-18G Growler chinois.
Les J-11 et J-16 sont respectivement désignés Flanker B+ et Flanker G+ par l’OTAN.

Véritable cheville ouvrière de la défense aérienne chinoise la flotte des Shenyang J-11 est omniprésente lors des exercices menés par cette force aérienne, notamment dans les territoires revendiqués par Pékin. Une bonne manière pour les observateurs internationaux de voir de plus près cette sous-version du Su-27 qui si elle n’a rien d’extraordinairement révolutionnaire ne manque pas d’exotisme !

Publicité

PHOTOS

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Modèle : Shenyang J-11B Flanker B+
Envergure : 14.70 m
Longueur : 21.90 m
Hauteur : 5.92 m
Motorisation : 2 turboréacteurs Shenyang WS10A
Puissance totale : 2 x 14276 kgp. avec PC.
Armement : 1 canon de 30mm
4 à 8 missiles air-air
PL-8, PL-9, PL-12, R-27, R-73, ou R-77.
Charge utile :
Poids en charge : 33200 kg
Vitesse max. : 2485 km/h à 15500 m
Plafond pratique : 19000 m
Distance max. : 3500 Km avec réservoires extérieurs et sans ravitaillement en vol.
Equipage : 1
[...] Passez dans le comparateur...

PLAN 3 VUES

Plan 3 vues du Shenyang J-11 / J-16 ‘Flanker B+/G+’

PROFIL COULEUR

Profil couleur du Shenyang J-11 / J-16 ‘Flanker B+/G+’

VIDÉO

Démonstration publique d'un J-11BS.