FICHE DESCRIPTIVE

Appareil : Svenska Aero J6 Jaktfalken
Constructeur : Svenska Aero AB
Désignation : J6
Nom / Surnom : Jaktfalken
Code allié / OTAN :
Variante : S.A.11, S.A.14, J5
Mise en service : 1930
Pays d'origine : Suède
Catégorie : Chasseurs de l'entre-deux-guerres
Rôle et missions : Chasseur monoplace

HISTOIRE

Svenska Aero J6 Jaktfalken :
Le gerfaut scandinave”

L’entre-deux-guerres fut une riche période de création aéronautique. Après les années de la Première Guerre mondiale durant lesquelles seule une poignée de pays concevait des avions désormais cela s’ouvrait à des puissance émergentes comme les États-Unis, l’Italie, ou la Suède. Dans ce dernier pays l’aviation rimait alors avec rusticité les machines volantes devant avant tout pouvoir résister aux impératifs climatiques de la Scandinavie. L’industriel SAAB émergea à cette époque bien entendu mais il ne fut pas le seul. Les années 1920 virent apparaître un constructeur aujourd’hui passable oublié : Svenska Aero. Pourtant celui-ci réussit le pari de concevoir et de construire en série un chasseur monoplace globalement considéré par les historiens comme très réussi : le J6 Jaktfalken.

En mars 1929 les dirigeants de la Svenska Aero proposèrent à la Flygvapnet de leur développer sur fonds propres un nouveau chasseur monoplace destiné au remplacement des Nieuport-Delage J2 d’origine française. À l’époque cet avionneur avait plutôt bonne réputation auprès des militaires suédois, ayant construit l’hydravion de chasse J-4 conçu par l’ingénieur allemand Ernst Heinkel. Pourtant cette fois le programme proposé était 100% de conception indigène.
L’état-major suédois accepta.

Officiellement l’avion reçut la désignation constructeur de Svenska Aero S.A.11 Jaktfalken.
Les travaux de design furent assez rapide puisqu’au cours de l’été 1929 l’assemblage de son prototype avait débuté.
Extérieurement ce S.A.11 Jaktfalken se présentait sous la forme d’un biplan d’envergure inégale de construction mixte : tubes d’aciers soudés pour le fuselage et assemblage bois-contreplaqué pour la voilure et l’empennage. Il disposait d’un poste de pilotage monoplace à l’air libre et d’un train d’atterrissage classique fixe. L’avion emportait deux mitrailleuses de calibre 8mm de construction locale. Quant à sa motorisation elle résidait en un Armstrong Siddeley Jaguar à quatorze cylindres en double étoile d’une puissance de 510 chevaux entraînant une hélice bipale.
C’est dans cette configuration que le premier vol intervint le 2 novembre 1929.

Quelques jours plus tard, le 11 novembre, le S.A.11 Jaktfalken fut présenté en vol devant un aréopage d’officiers et de représentants du pouvoir suédois. L’avion le conquit.
Début janvier 1930 il entra au service de la Flygvapnet sous la désignation de Svenska Aero J5. Deux exemplaires de présérie furent commandés en suppléments.
Pourtant à la même époque l’aviation suédois s’intéressait à un autre chasseur : le Bristol Bulldog britannique. Un désaccord entre Armstrong-Siddeley et Svenska Aero poussa ce dernier à modifier la motorisation sur les deux J-5 de présérie commandés. Désormais ils seraient animés par un Bristol Jupiter Mk-VI à neuf cylindres en étoile d’une puissance de 450 chevaux. Et contre toutes attentes ce moteur sembla rapidement bien plus adapté à l’avion.
Néanmoins ce changement de motorisation entraîna un changement de désignation. Les deux avions de présérie devinrent des J6. Au sein de l’avionneur on passa du S.A.11 au S.A.14.

Des essais comparatifs eurent lieu entre d’un côté les trois J5/J6 Jaktfalken et de l’autre trois Bulldog. Les résultats furent sans appel : l’avion britannique surclassait son concurrent suédois. Le Bulldog fut donc logiquement commandé en série.
L’aventure aurait pu s’arrêter là si la Flygvapnet ne décida pas de donner une seconde chance au J6 en commandant cinq exemplaires de série. Ceux-ci devaient rejoindre dans le courant de l’année 1930 la Flygflottilj F5, seule unité suédois à faire voler en opérations ces chasseurs locaux.
Les trois derniers furent livrés comme J6A en raison de moteurs compressés Jupiter Mk-VIIF d’une puissance de 520 chevaux… achetés au rabais. La voilure fut redessinée et ainsi que l’empennage. Le fuselage de l’avion gagna quarante centimètres de longueur. Une fois le cinquième avion commandé trois autres furent achetés à ce nouveau standard.

En 1932, alors que la production en série du J6 Jaktfalken se poursuivait, l’avionneur Svenska Aero fusionna avec son concurrent AB Svenska Järnvägsverkstädernas Aeroplanavdelning. Le résultat fut la création de la société ASJA. Afin de donner un second souffle à l’avion, notamment vers l’étranger, il reçut la désignation de J6B Jaktfalken II. La seule grosse différence résidait en fait dans une nouvelle planche de bord.
Sept J6B furent commandés par l’aviation suédoise.

Si trois avions passèrent durant six mois par la Flygflottilj F1 afin de combler un vide en raison du retrait prématuré de Fokker J-3 le gros de la carrière du Svenska Aero J6 Jaktfalken se fit bien au sein de la Flygflottilj F5. Elle assurait la défense aérienne du nord suédois, là où les Bristol J7 Bulldog peinaient à voler. Le J6 était donc bel et bien un vrai chasseur scandinave !
À l’export la force aérienne norvégienne acheta deux exemplaires du S.A.14E Jaktfalken II auprès d’ASJA tandis que la marine lettonne en fit de même avec deux avions identiques.

La Suède n’étant pas un pays belliqueux en raison de sa légendaire neutralité ses ennemies n’étaient pas légions. De ce fait sa chasse ne combattait jamais. Pour autant les Svenska Aero J6 Jaktfalken enchainèrent les missions entre novembre 1930 et leur retrait du service en octobre 1939. Les diplomates et généraux suédois savaient que la Flygflottilj F5 équipé de tels chasseurs serait balayée en quelques minutes en cas d’affrontement avec les forces aériennes nazies. Ils y furent remplacés par des Seversky J9 bien plus modernes, de facture américaine.

Pour autant la carrière du biplan suédois ne s’arrêta pas là. En décembre 1939 trois exemplaires furent offert à l’Illmavoimaat, l’aviation finlandaise. Il s’agissait d’un J6A et de deux J6B. Si le premier fut principalement utilisé pour la transformation opérationnelle des pilotes les deux autres furent engagés dans la Guerre d’Hiver contre l’invasion soviétique.
Les J6B furent équipés de skis afin de leur permettre d’opérer depuis des pistes enneigées.
Un des deux avions les plus récents fut détruit par la chasse soviétique mais les deux autres réussirent à demeurer en état de vol jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Ils furent envoyés à la ferraille à l’été 1945.

Construit finalement en petite série le Svenska Aero J6 Jaktfalken dut véritablement attendre la fin de sa carrière opérationnelle pour connaitre le feu. Celle-ci dura tout de même quinze ans, un record pour un avion de cette période.
Il demeure le seul chasseur réellement conçu par son avionneur.

 

Publicité

PHOTOS

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Modèle : Svenska Aero J6 Jaktfalken
Envergure : 9.00 m envergure du plan supérieur de voilure
Longueur : 7.10 m
Hauteur : 3.46 m
Motorisation : un moteur en étoile Bristol Jupiter Mk-VI
Puissance totale : 1 x 450 ch.
Armement : Deux mitrailleuses de calibre 8mm
Charge utile :
Poids en charge : 1475 kg
Vitesse max. : 300 km/h à 3300 m
Plafond pratique : 6900 m
Distance max. : 550 Km à masse maximale
Equipage : 1
[...] Passez dans le comparateur...

PLAN 3 VUES

Plan 3 vues du Svenska Aero J6 Jaktfalken

PROFIL COULEUR

Profil couleur du Svenska Aero J6 Jaktfalken

VIDÉO

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données