Jean Barbaud, l’hilarant croqueur d’avions

[BD] Jean Barbaud, l’hilarant croqueur d’avions

Pour les plus vieux d’entre nous, c’est à dire ceux nés à une époque où la France ne comptait que trois chaînes de télé (voire moins encore) et qui ne diffusaient pas leur flot d’images 24h/24, l’évocation d’Il était une fois l’homme apporte forcément son lot de souvenirs plus ou moins émus d’une découverte de l’Histoire. Nous sommes nombreux à avoir retenu son générique, un réarrangement de la célèbre Toccata de Jean Sébastien Bach, mais également ses attachants personnages comme le gentil et sage Maestro. A la lecture du générique, des yeux avisés reconnaîtront un nom bien connu des Français passionnés d’aviation : Jean Barbaud.

En effet, celui qui croque allègrement les avions, hélicoptères, hydravions, dirigeables, et autres machines volantes depuis plusieurs années dans le Fana de l’Aviation, est un des dessinateurs d’origine de cette saga télévisuelle qui marqua non seulement les années 80, mais aussi l’inconscient collectif de toute une génération nourrie à coup d’astérohache, de fulguropoing, de bel Atlantis, et j’en passe et des meilleurs. Barbaud seconda donc le génial Albert Barrillé papa de tous les « il était une fois », avec qui, il collabora également sur les volets touchant au corps humain (Il était une fois la vie), à la science-fiction (Il était une fois l’espace), et aux grandes inventions (Il était une fois les découvreurs) pour ne citer qu’eux. Tout cela sans jamais renier son amour pour les choses de l’air.

Car derrière, le caricaturiste et le dessinateur humoristique se cache un véritable orfèvre de la BD. En effet, chez Barbaud tous les dessins sont justes, les échelles parfaitement respectées, les caractéristiques propres à chaque machine sont fidèlement reproduites. Si le trait est souvent exagéré, c’est plus pour souligner un effet comique que pour dénaturer l’appareil en lui même. Barbaud aime les machines volantes et cela se voit dans ses dessins.

Alors personne n’aura oublier son cher Lieutenant Mc Fly, calamiteux pilote d’essais américain qui décolle souvent mais atterrit fort peu avec ses avions. Mc Fly, c’est juste un pur bonheur, une jouissance aéronautique extrême, car ce type a le droit de casser tout ce qui se fait de mieux de l’autre côté de l’Atlantique, et de recommencer le lendemain. Il casse mais avec brio. Un cinéphile reconnaîtra dans le nom du personnage celui porté par l’acteur Michael J. Fox dans la trilogie de science fiction Retour vers le futur. Malheureusement les aventures de ce pilote ne sont aujourd’hui plus édités et les plus chanceux d’entre nous possèdent un ou deux albums d’entre eux.

Barbaud a également publié des (beaux) livres, des recueils en fait, de ses meilleurs dessins. Que ce soit Gueules de zings, Les dents de la guerre, ou encore Pompiers en zings ce sont non seulement des bouquins à se tordre de rire, mais aussi de précieux ouvrages pour quiconque aime l’aviation. Si Barbaud y fait moult fois la démonstration de son humour corrosif, de ses blagues potaches, il démontre également sa parfaite maîtrise des sujets aéronautiques. Et ça c’est vraiment bien !

Enfin plus récemment, il s’est relancé dans la BD aéronautique avec la collection Les dézingueurs, une histoire simple : la Seconde Guerre Mondiale, dans le Pacifique, une escadrille américaine affronte les Japonais, un genre de « têtes brulés » nouvelle formule me direz vous ? Bah pas du tout. Car là encore l’humour du garçon marche à plein régime, avec des pilotes tous plus catastrophiques les uns que les autres, purs casseurs d’avions, flanqués d’un mécano lassé, d’un colonel complètement taré et d’une bande d’infirmières toutes plus sexy et allumeuses les unes que les autres. En gros, un régal absolu.

Tout ça pour dire que Barbaud est un trublion dans un monde de l’édition aéronautique où la rigueur rime (malheureusement) trop souvent avec un sérieux parfois lassant. Avec lui c’est bien documenté, et super drôle. Et en ces temps moroses, se marrer avec des choses simples, c’est tout de même bon. Que du plaisir.

Dessin (c) éditions Mosquito.

Dessin (c) éditions Vents d’Ouest.

Dessin (c) éditions Delcourt.

6 COMMENTAIRES

  1. J’adore les dessins de Barbaud dans le fana ils sont partis intégrante de du fana tout comme Lucio Perinotto por les couvertures du fana sans eux ce n’est plus le fana .
    Barbaud dans l’humour et les excellents jeux de mots on attend chaque nouvelle de Barbaud quand on ouvre le fana . »Bravo »

  2. Monsieur Jean Barbaud ,merci de votre réponse je ne m’y attendais pas ,votre humour devrait être remboursé par la sécu on attend toujours votre sortie pour voir vos dessins et jeux de mots nous sommes plusieurs amis dans le club qui vous suivons depuis pas mal de temps.
    Surtout continuez à nous faire rire et de beaux dessins . »Merci pour nous ».

  3. Oui Monsieur Lambert Notre idole avec ses merveilleux jeux de mots,comme dans le Fana de Janvier 2012 je le site »Le Raiden ! plus connu sous le nom de Jack l’Eventreur »en titre « Coup de sabre pour le coup de tonnerre »Raiden » et ce superbe dessin ,comme à son habitude .Je ne site que celui là pour ne pas oublier les autres depuis tant d’années ce maître du dessin humoristique et du jeux de mots »On adore »

Laisser un commentaire