Le parc aérien de la RNZAF en 2015 et en images

Le parc aérien de la RNZAF en 2015 et en images

Pour ce quatrième volet concernant les forces aériennes dans le monde nous allons aujourd’hui nous attacher à une aviation militaire très particulière : la Royal New Zealand Air Force. Pays parmi les plus méridionaux au monde la Nouvelle-Zélande n’est pas à proprement parler une puissance militaire, même pas régionale.

Méconnue sous nos latitudes la Royal New Zealand Air Force est une aviation militaire de petite taille ayant surtout une vocation de service public et de défense de l’espace maritime. Depuis le début du 21ème siècle elle ne possède plus aucune aviation de combat, non pas par raison budgétaire mais par choix purement idéologique. La Nouvelle-Zélande n’est pas en effet réputée pour particulièrement prendre part aux conflits dans le monde.

Focus sur une force aérienne originale. Il est noter que la RNZAF n’ayant pas de nomenclature propre les aéronefs sont données dans l’ordre alphabétique de leurs constructeurs.

  • Agusta-Westland AW.109, hélicoptère léger multirôle, employé fin 2015 à hauteur de cinq exemplaires de la version AW.109E.
Agusta-Westland AW.109E.
Agusta-Westland AW.109E.
  • Beechcraft Super King Air, avion de transport léger et d’entraînement, employé fin 2015 à hauteur de  quatre exemplaires de la version Super King Air 200.
Beechcraft Super King Air 200.
Beechcraft Super King Air 200.
  • Beechcraft T-6 Texan II, avion d’entraînement primaire et intermédiaire, employé fin 2015 à hauteur de huit exemplaires de la version T-6C.
Beechcraft T-6C Texan II.
Beechcraft T-6C Texan II.
  • Boeing 757, avion de transport de personnels et de hautes personnalités, employé fin 2015 à hauteur de deux exemplaires de la version 757-200.
Boeing 757-200
Boeing 757-200.
  • De Havilland Tiger Moth, avion de présentation et de conservation du patrimoine historique, employé fin 2015 à hauteur d’un unique exemplaire de la version DH-82A.
  • Kaman SH-2 Super Seasprite, hélicoptère de lutte anti-sous-marine et de sauvetage en mer, employé fin 2015 à hauteur de neuf exemplaires de la version SH-2G.
Kaman SH-2G Super Seasprite.
Kaman SH-2G Super Seasprite.
  • Lockheed C-130 Hercules, avion de transport tactique, employé fin 2015 à hauteur de cinq exemplaires de la version C-130H.
Lockheed C-130H Hercules.
Lockheed C-130H Hercules.
  • Lockheed P-3 Orion, avion de patrouille maritime, employé fin 2015 à hauteur de six exemplaires de la version P-3K.
Lockheed P-3K Orion.
Lockheed P-3K Orion.
  • NH-Industries NH90, hélicoptère d’assaut et de sauvetage en mer, employé fin 2015 à hauteur de neuf exemplaires de la version NH90-TTH.

NH-Industries NH90-TTH.
NH-Industries NH90-TTH.
Aux vues de cette courte liste on voit clairement que les seuls aéronefs d’armes sont les P-3K Orion et les SH-2G Super Seasprite, tous deux spécialisés dans les opérations navales. Ces derniers hélicoptères servent d’ailleurs au bénéfice exclusif de la marine néo-zélandaise, et ce même s’ils sont totalement rattachés à la RNZAF.

Photos © Royal New Zealand Air Force.

 

11 COMMENTAIRES

  1. Salut Arnaud.
    Avant toute chose, suite aux récents évènements tragiques en France, soyez assurés de l’indignation des Québécois face à ces actes lâches et barbares ainsi que de notre appui pour nos cousins français.
    Loin de moi l’idée de critiquer cet autre article fort intéressant, je me pose simplement la question à l’égard de l’avion de formation PAC CT-4 Airtrainer (http://www.avionslegendaires.net/avion-militaire/pac-ct-4-airtrainer/)
    qui n’apparaît pas dans ta liste d’aéronefs de la RNZAF. Comme bien des forces aériennes, la formation basique a peut être été confiée au privé ? Qu’en est-il de l’équipe de démonstration de la RNZAF qui utilisait ces appareils également ? C’est peut être ma fiche sur cet appareil qui aura besoin d’une mise à jour…

    • En tout premier lieu, un gros gros merci pour ton soutien, ici nous en avons besoin. Moi qui habite en proche banlieue parisienne, qui travaille sur Paris, qui y fait la fête, qui va souvent au Stade de France, depuis hier je suis meurtri. Mais plus que jamais j’ai envie d’aller faire la fête, d’aller écouter un concert, d’aller boire un coup en terrasse d’un bistrot comme pour dire merde aux lâches assassins qui ont ensanglanté ma ville.

      Ensuite pour revenir au sujet qui nous occupe ici et pour répondre à ta question, je n’ai pas oublié le CT-4 Airtrainer, simplement cet avion a été retiré du service fin 2014, au profit d’une entreprise privée. Comme toi j’aimais bien cet étrange petit monomoteur d’entraînement venu des antipodes.

      • Merci pour ces infos Arnaud. Le T-6 Texan II a aussi remplacé le CT-4 en 2015 au sein de l’équipe acrobatique des Red Checkers qui est actuellement à la recherche d’un nouveau nom. J’ai donc actualisé la fiche du CT-4 en conséquence.

        En terminant, si Paris n’était pas si loin, j’irais bien prendre quelques verres avec toi sur la terrasse d’un bistrot. La meilleure façon de faire un pied de nez à ces tarés est de ne pas céder à la peur. À la longue, la liberté finit toujours par vaincre l’obscurantisme et la haine. Vive Paris libre !

      • D’abord je tiens à exprimer mes sincères sympathie envers nos chers cousins d’outre-Atlantique. Il est très rare au Canada qu’un premier ministre d’une province canadienne commente un événement survenu dans le monde. Le premier ministre du Québec Philippe Couillard y est allé d’une courte déclaration à propos de cet attentat. Celui-ci a déclaré:  » Je sais que toutes les Québécoises et tous les Québécois se joignent à moi pour exprimer l’horreur que nous ressentons, mêlée d’un vif sentiment de tristesse et de solidarité à l’endroit du peuple français. …Ce soir, encore une fois, à travers la France, c’est l’ensemble de nos sociétés démocratiques qui est frappé en plein cœur. » Référence, pour ceux et celles qui désirent consulter l’intégralité de cette déclaration, http://ladose.ca/declaration-de-philippe-couillard-a-la-suite-des-attentats-de-paris/
        Au sujet de l’article sur la Royal New Zealand Air Force, j’aurais une question au sujet du Lockheed P-3K Orion. Ceux-ci ont-ils étés l’objet d’une modernisation récente comme les CP-140 Aurora canadiens en 2014? Quant au prochain sujet traité, je suis comme un petit enfant qui recarde son cadeau de Noël sous le sapin.

        • Après recherches concernant le P-3K, il a bien été récemment modernisé mais pas aussi franchement que celle réalisée au Canada sur les CP-140 afin de les porter au standard CP-140M.

  2. la RNZAF est plus grande de ce que je pensait. Dommage qu’ils n’ont plus d’avions de combat après avoir retiré leur A-4.
    Merci.

    Et JE SUIS PARIS!

Laisser un commentaire