Arrivée prochaine en Grande Bretagne des F-35B Lightning II de la RAF

Arrivée prochaine en Grande Bretagne des F-35B Lightning II de la RAF

C’est une étape supplémentaire dans l’aventure britannique du plus décrié des avions de combat américains. L’état-major de la Royal Air Force annonce que les Lockheed-Martin F-35B Lightning II actuellement déployés en Floride arriveront au Royaume Uni à l’été 2016. Reste à savoir si les chasseurs multirôles traverseront l’océan Atlantique par leurs propres moyens ou bien tranquillement convoyés dans la soute d’un avion-cargo gros porteur type Boeing C-17 ? La question n’aura sûrement de réponse que cet été.

Parce que leur secret résident justement dans ce déploiement à Eglin AFB, qui s’est fait directement depuis les chaînes d’assemblages de Lockheed-Martin. Ces F-35B Lightning II n’ont jamais posé leur train d’atterrissage sur un tarmac britannique. Ce sera donc une grande première.

En fait la phase une de la livraison des Lightning II britannique est terminée. Tous les avions déployés en Floride ont fini leurs validations d’armements, que ce soit en mode air-air autant que air-sol. Mais surtout les futurs instructeurs ont pu peaufiner leur formation, autant sur simulateurs qu’à bord des avions. Car n’oublions pas que le F-35 n’existe pas en version biplace, toute la formation se fera enfermé dans la cabine d’un simulateur.

Pour les pilotes cela signifie aussi quitter le climat favorisé du sud des États-Unis pour retrouver celui plus changeant du sud de… l’Angleterre. Dit comme ça, ça vend pas vraiment du rêve. Mais chacun savait en partant que cette aventure américaine des équipages de la RAF et de la Fleet Air Arm prendrait fin tôt ou tard. Et puis il est synonyme pour les pilotes et mécanos que retrouvailles en familles.

C’est également le signal que désormais le compte à rebours est lancé au Royaume Uni avant que le premier squadron de Lightning II ne soit déclaré opérationnel, entre fin 2017 et mi-2018 si tout se passe tel que le calendrier le plus récent le prévoit. Encore faut-il que les chaînes d’assemblage de l’avionneur suivent. La balle est donc dans le camps de Lockheed-Martin.

Photo © UK Ministry of Defence.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

PAS DE COMMENTAIRES

Laisser un commentaire