Les circonstances du drame sont encore floues mais en Bulgarie on envisage le péril aviaire comme première explication. Ce vendredi 9 juin 2017 un hélicoptère de combat maritime AS-565 Panther appartenant à la marine bulgare s’est abîmé en Mer Noire, causant la mort de son pilote. Trois militaires se trouvant à bord, dont un observateur de l’OTAN, ont quand à eux été légèrement blessés.

Embarquée sur la frégate Drazki l’hélicoptère participait à une campagne de tir sur cibles navales flottantes dans le cadre des préparations pour l’exercice de l’OTAN Black Sea 2017. Pour une raison encore inconnue il a plongé vers l’eau et l’a heurté violemment. Malgré une altitude inférieure à 25 mètres au moment de l’accident le choc semble avoir été très rude. Rapidement plusieurs embarcations légères appartenant à l’équipage du bâtiment appuyées par un hélicoptère Eurocopter AS-532 Cougar des forces aériennes bulgares ont été dépêchés sur zone. Les sauveteurs ont rapidement porté secours aux quatre personnels mais le pilote est décédé quelques heures après son admission à l’hôpital militaire le plus proche.

Des plongeurs de la marine bulgares ont immédiatement sondé le secteur où l’hélicoptère s’est abîmé à la recherche de son épave et d’éléments permettant d’élucider le mystère. Plusieurs pièces majeures ont pu être récupérées et seront très vite analysées avec l’aide d’expert allemands et français dépêchés par le constructeur Airbus Helicopters.

L’appareil accidenté était un des trois Eurocopter AS-565MB Panther acquis en 2008-2009 et utilisés pour le combat naval et les missions de reconnaissance côtière et de recherches-sauvetages. Ils ont permis de remplacer d’antédiluviens Mil Mi-14 Haze d’origine soviétique hors d’âge. Malgré ce que certains médias ont pu raconter l’incident s’est bien déroulé dans les eaux territoriales bulgares et non celles d’un état souverain non membre de l’OTAN.

Les préparations de Black Sea 2017 ont été suspendues, en mémoire pour le pilote mort.

Photo © ministère bulgare de la défense.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom