Avro Lancaster

Avro Lancaster


Fiche descriptive

Appareil : Avro Lancaster
Constructeur : A.V. Roe & Co. Ltd
Désignation :
Nom / Surnom : Lancaster
Code allié / OTAN :
Variante : type 683
Mise en service : 1941
Pays d'origine : Royaume-Uni
Catégorie : Bombardiers avant 1950
Rôle et missions : Bombardier lourd

Histoire

Avro Lancaster :
le destructeur britannique

Le plus connu des bombardiers lourds britanniques de la Seconde Guerre mondiale, le Lancaster, se présentait comme un quadrimoteur extrapolé du Manchester, bénéficiant ainsi de délais de conception raccourcis et de coûts de fabrication réduits. Il était issu du même programme que le Halifax et le Stirling.

Ayant effectué son vol initial en janvier 1941, le premier Lancaster fut livré en octobre 1941. Le premier squadron fut opérationnel à la fin décembre 1941. Pendant toute l’année 1942, l’introduction du Lancaster fut assez lente, mais il contribua à augmenter le tonnage de bombes larguées en raison de sa capacité de transport, le seul avion capable d’emporter des bombes de 1.800 Kg.

À partir de cette date, le Lancaster fut de presque toutes les batailles aériennes livrées de jour et de nuit au-dessus de l’Allemagne. Les Lancaster opéraient essentiellement de nuit, tandis que les B-24 Liberator et B-17 Flying Fortress américains volaient, eux, de jour. L’un de ses exploits les plus connus fut la destruction des barrages Moehne, Eder et Sorpe de la Rhur afin de créer d’immenses inondations dans ce bassin industriel. Pour ce raid, des bombes à ricochet spécialement étudiées furent utilisées.

Ils mettront également à leur actif la destruction du cuirassé Tirpitz et le viaduc de Bielefeld. Pour ce faire, les avions emportaient la plus grosse bombe de l’époque, nommée « Grand Slam », de près de 10 tonnes, seul le Lancaster pouvait en être équipé. Il fut très utilisé la nuit pour la destruction des villes allemandes de 1943 à 1945. En 1951, des appareils de ce type légèrement modifiés et munis de radar, équipaient encore certaines formations britanniques et françaises d’outre-mer.

La première version, le Mk I, fut construit à 3.444 exemplaires dont 33 de ces appareils furent transformés en Lancaster B Mk I en vue d’emporter la bombe Grand Slam. Le Lancaster B Mk III, identique au Mk I, était doté de moteurs Merlin fabriqués aux Etats-Unis, 3.020 exemplaires de cette variante furent réalisés, sans compter les 430 Lancaster B Mk X provenant du Canada; 300 Lancaster Mk II, propulsés par des moteurs en étoile Bristol Hercules VI ou XVI, et 180 B Mk VII, dotés d’une tourelle dorsale Martin équipée de deux mitrailleuses de 12,7 mm, furent également fabriqués.

En tout, 7.378 exemplaires furent construits quand la production s’arrêta en janvier 1946. Ils lancèrent 608.612 tonnes de bombes en 156.000 missions. Ils subirent en moyenne deux fois moins de pertes que les Halifax pour larguer un tonnage de bombes équivalent. Le dernier Lancaster fut retiré du service en 1953.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Avro Lancaster Mk I
Envergure : 31.09 m
Longueur : 21.18 m
Hauteur : 6.10 m
Motorisation : 4 moteurs Rolls-Royce Merlin XX
Puissance totale : 4 x 1460 ch.
Armement : 8 ou 10 mitrailleuses de 7.7mm
charges offensive de 9980 kg
Charge utile : -
Poids en charge : 31750 kg
Vitesse max. : 462 km/h à 3500 m
Plafond pratique : 7500 m
Distance max. : 1670 Km
Equipage : 7
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Avro  Lancaster

Profil Couleur

Profil couleur du Avro  Lancaster

Vidéo

La production du Lancaster

A voir également

0
Durant la Seconde Guerre mondiale, la mission de bombardement lourd, au sein de la RAF revenait principalement à trois machines, désormais entrés dans la...

0
Face à la nécessité de remplacer les AeMB.2 Bombi et Northrop A-17 obsolètes de son armée de l'air, le gouvernement argentin demanda, en 1944, à...

0
Durant la Seconde Guerre mondiale les forces aériennes soviétiques firent un usage important des bombardiers, à l'instar des principales autres nations majeures engagées dans...
Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.