Avro Ava

Fiche d'identité

Appareil : Avro Ava
Constructeur : A.V. Roe & Co. Ltd
Désignation : Type 557
Nom / Surnom : Ava
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1924
Pays d'origine : Royaume-Uni
Catégorie : Avions expérimentaux
Rôle et missions : Prototype de bombardier torpilleur, prototype de bombardier moyen.

Sommaire

“ Fragile, lent, et mal pensé ”

Histoire de l'appareil

Les années 1920 furent une période difficile pour les concepteurs d’avions militaires. La paix revenue en 1918 était tellement souhaitée durable que les crédits alloués à la conception de nouveaux aéronefs se résumaient souvent au strict minimum. Une situation que l’on retrouvait un peu partout en Europe où le pacifisme prôné par les décideurs des vainqueurs masquaient parfois mal les réalités d’un monde en évolution. Outre-Manche de nombreux programmes furent ainsi traités avec légèreté, parfois même avec désinvolture à l’image de celui qui donna naissance au bombardier torpilleur bimoteur Avro Ava.

C’est au printemps 1922 que l’Air Ministry émit pour le compte de la Royal Air Force la Specification 16/22 relative à la conception et à la réalisation d’un bombardier torpilleur capable d’accueillir une torpille de 21 pouces, soit 533 millimètres de diamètre. Il s’agissait alors de la plus gros arme de ce type pouvant être lancé depuis un avion. Le cahier des charges était pour le moins léger : seule contrainte l’avion devait être un biplan et disposer d’au moins 1500 kilomètres de rayon d’action pour un équipage de quatre à cinq membres. Rien ne spécifiait l’armement défensif pas plus que la motorisation.

En février 1923 cinq avionneurs répondirent à l’appel avec des avant projets tous très différents les uns des autres : Avro avançait un avion totalement neuf appelé Type 557, Blackburn proposait lui aussi un avion nouveau désigné T-4, Boulton Paul recyclait son bombardier moyen P.25 Bugle, De Havilland proposait une version de torpillage de son D.H.27 Derby, et enfin Handley-Page croyait dans les chances d’une version militarisée de son avion de ligne W.9 Hampstead. À la surprise quasi générale seuls les deux premières propositions furent retenues alors qu’elles étaient très différentes. L’avion d’Avro était bimoteur et celui de Blackburn monomoteur. En fait l’Air Ministry avait jouer la carte de l’innovation avec ces deux avions.

Extérieurement l’Avro Type 557 se présentait sous la forme d’un gros bimoteur biplan d’envergure égale. Il présentait train d’atterrissage classique fixe disposant de roues jumelées à l’avant et d’un patin de queue. Assemblé en bois entoilé et contreplaqué il était animé par deux moteurs à douze cylindres en V Rolls-Royce Condor Mk-III d’une puissance nominale de 650 chevaux et entraînant chacun une hélice bipale en bois et métal. Outre la torpille de 533 millimètres montée sous le fuselage le Type 557 possédait trois mitrailleuses mobiles de calibre 7.7 millimètres produites par Lewis. La première était installée dans le nez de l’avion sur affût annulaire mobile, la deuxième dans le plancher afin de tirer vers le bas, et la troisième en poste de tir dorsal. L’équipage du bombardier torpilleur se composait de cinq membres, le pilote et son copilote se tenant côte à côte à l’air libre. C’est dans cette configuration que le prototype réalisa son vol inaugural en juin 1924.

Bien que plus simple de conception son concurrent, le Blackburn T-4, ne vola qu’un mois et demi plus tard. À cette époque l’Avro Type 557 était officiellement devenu Avro Ava. Les essais comparatifs réalisés par l’Aeroplane & Armament Experimental Establishment de Martlesham Heath dans le sud de l’Angleterre se déroulèrent dans le plus grand secret. Non pas que la Royal Air Force craignait l’espionnage mais plutôt la presse pour qui tout programme militaire innovant était alors suspect. Finalement sous la pression de l’opinion publique l’étude des deux avions fut abandonnée. C’était alors un choix de raison tant ils étaient peu maniables et mal conçu. En plus l’Avro Ava présentait une proportion à l’instabilité en vol et ses atterrissages étaient jugés chaotiques.

Cela n’empêcha pas l’avionneur de reproposer sa machine, cette fois sous la désignation Ava Mk-II dans une version de bombardement moyen pour une charge avoisinant la tonne de bombes. Ce nouvel avion était assemblé quasi intégralement en métal. La version bois reçut alors la désignation d’Ava Mk-I.
Opposé à des avions comme le Fairey Hendon, le Handley Page H.P.50 Heyford, ou encore le Vickers Vanox il ne fit pas le poids. La Specification 19/27 tourna au désastre pour l’Avro Ava Mk-II qui accusait ici l’âge de sa conception et son côté totalement dépassé. Les deux premiers modèle le battirent à plate couture.

Qu’il soit en version bois entoilé et contreplaqué ou en version métal l’Avro Ava souffrait des mêmes défauts : il était lent, désagréable à piloter, et finalement totalement inapte à la moindre mission de bombardement ou de torpillage. Impossible à l’époque d’imaginer que le même avionneur allait quelques années plus tard révolutionner le bombardement aérien avec ses remarquables Lancaster et Lincoln. De nos jours il ne reste plus rien de l’Ava.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER

Photos du Avro Ava

Caractéristiques techniques

Modèle : Avro Ava Mk-I
Envergure : 29.51 m
Longueur : 17.75 m
Hauteur : 5.99 m
Surface alaire : 201.00 m2
Motorisation : 2 moteurs en V Rolls Royce Condor Mk-III
Puissance totale : 2 x 650 ch.
Armement : Trois mitrailleuses mobiles de calibre 7.7mm et une torpille de calibre 533mm.
Charge utile : -
Poids en charge : 9024 kg
Vitesse max. : 185 km/h au niveau de la mer
Plafond pratique : 2200 m
Distance max. : 1550 Km
Equipage : 5
[...] Passez dans le comparateur...

Profil couleur

Profil couleur du Avro Ava

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Avro Ava
Fiche éditée par
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
Facebook
Twitter
Pinterest
Email
Print

Vidéo du Avro Ava

Désolé, actuellement aucune vidéo n'a été répéretoriée pour cet aéronef.