Dassault Étendard IV

Dassault Étendard IV


Fiche descriptive

Appareil : Dassault Étendard IV
Constructeur : Avions Marcel Dassault
Désignation :
Nom / Surnom : Étendard IV
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1961
Pays d'origine : France
Catégorie : Chasseurs des années 60-80
Rôle et missions : Chasseur embarqué

Histoire

Dassault Étendard IV :
le premier appareil 100% français de l'Aéronavale

Le Dassault Etendard fut conçu en vue de participer à la compétition organisée en 1955 par l’OTAN, relative à un chasseur d’attaque capable d’opérer à partir de pistes sommairement aménagées. La société Dassault met alors au point trois avions : le Mystère XXII, non retenu pour participer, le Mystère XXIV équipé d’un Snecma Atar 101 E3 et qui devient Etendard IV, enfin le Mystère XXIV équipé d’un Bristol Orphéus 03 et devenu Etendard VI. Ces deux appareils, tout comme le Bréguet Br.1001 Taon ne sont pas retenus par l’OTAN au profit du Fiat G.91. Toutefois l’Etendard IV attire l’attention de la Marine Nationale qui souhaite une version navalisée, un appareil embarqué d’assaut et de chasse à basse altitude pour ses porte-avions Foch et Clemenceau.

Ce nouveau chasseur embarqué fait l’objet de modifications portant notamment sur l’installation d’un réacteur Atar 8, d’un fuselage redessiné et d’une augmentation de la surface de la voilure pour compenser l’augmentation du poids. Les dispositifs hypersustentateurs sont également améliorés. Sa structure est renforcée pour le catapultage et l’appontage. Le nez de l’avion est agrandi pour l’utilisation d’un radar et reçoit une perche escamotable pour le ravitaillement en vol. Les extrémités des ailes sont repliables.

Le premier Étendard IV M vole en mai 1958 et 5 avions de présérie sont réalisés. Il commença à entrer en service dans l’Aéronavale en 1961. Les performances et capacité d’emport de charges extérieures font de l’Étendard IV M un excellent avion d’assaut, utilisable en mission secondaire à l’interception et au combat aérien, caractéristiques imposées par la Marine nationale. Cet appareil à ailes en flèche, train d’atterrissage renforcé et nez effilé, fut construit à raison de 69 exemplaires pour le compte de l’aéronavale. Quelques Etendard IVM furent dotés de missiles, d’un radar Aïda et d’un calculateur de bombardement SAAB.

Celle-ci passe commande de 21 appareils en version reconnaissance photographique, désigné Étendard IV P. Commandé en septembre 1959, le prototype de l’ Étendard IV P effectue son premier vol en novembre 1960. Cette version emporte cinq caméras OMERA dans le nez du fuselage tandis que la soute ventrale peut également être équipée de caméras de grande focale à la place des canons. Elle possède une perche de ravitaillement en vol non rétractable.

Pour la première fois de son histoire et grâce à l’Étendard, la Marine nationale accède aux vitesses transsoniques. Il équipa les base aéronavale de Landivisiau et de Hyères. Ils furent remplacés à mesure de l’arrivée des Super-Étendard à partir de 1978. Les Étendard IV M resteront en service actif jusqu’en juillet 1991, tandis que les Étendard IV P furent utilisés jusqu’en 27 juillet 2000.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Dassault Etendard IVM
Envergure : 9.60 m
Longueur : 14.53 m
Hauteur : 3.85 m
Motorisation : 1 réacteur SNECMA Atar 08B
Puissance totale : 1 x 4400 kgp.
Armement : 2 canons DEFA 552 de 30 mm
missiles AS20 AS30 AIM Sidewinder
roquettes de 127 mm et 68 mm
Charge utile : -
Poids en charge : 10800 kg
Vitesse max. : 1100 km/h
Plafond pratique : 13800 m
Distance max. : 1400 Km
Equipage : 1
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Dassault  Étendard IV

Profil Couleur

Profil couleur du Dassault  Étendard IV

Vidéo

Histoire du Dassault Etendard IVM

A voir également

0
Conçu pour remplacer l'Avro CF-100, l'Avro CF-105 Arrow était un chef-d'oeuvre technique, à la fine pointe du génie aéronautique de l'époque mais restera un...

0
Le F-4 Phantom II fut un remarquable chasseur construit à plus de 5.000 exemplaires jusqu'en 1979. Il fut conçu dès 1952 comme appareil multirôle...

0
Le MiG-21, l'avion de combat soviétique le plus prolifique de l'après-guerre, fut conçu en 1953, en réponse à une spécification concernant un intercepteur à...
Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.