Dassault MD.80 ABC

Fiche d'identité

Appareil : Dassault MD.80 ABC
Constructeur : Avions Marcel Dassault
Désignation : MD.80
Nom / Surnom : ABC
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1950
Pays d'origine : France
Catégorie : Avions expérimentaux
Rôle et missions : Prototype d'avion d'entraînement, prototype d'avion de tourisme

Sommaire

“ Sans doute le prototype Dassault le plus surprenant ”

Histoire de l'appareil

Leader incontesté des jets d’affaire haut et très haut de gamme Dassault Aviation est aujourd’hui une des entreprises françaises disposant de le meilleure image de marque dans le monde. Ce que l’on doit également à ses avions de combat, de l’Ouragan des années 1950 à l’actuel Rafale en passant bien entendu par le Mystère IV et le Mirage III. Comme nombre d’avionneurs il marqua également son époque au travers d’avions expérimentaux, parfois issus de programmes qui auraient dû déboucher sur une production en série tel le Falcon 5X et dans d’autres cas d’avions conçus uniquement pour des essais à l’image du MD.550 Mystère Delta. Pour autant peu, voire franchement aucun avion de ce constructeur, ne détonne autant dans sa chronologie que le petit monomoteur Dassault MD.80 ABC !

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale l’ingénieur aéronautique et homme d’affaire français Marcel Bloch rentre de déportation. Il change de nom et devient Marcel Dassault. Bientôt son entreprise se lance dans plusieurs programmes de développements d’aéronefs avant tout à portée militaire. Alors que Marcel Dassault lui-même mène les études de celui qui va devenir le MD.315 Flamant. Dans le même temps une autre équipe dirigée par l’ingénieur Georges Poulain se lance dans le développement d’un petit avion d’entraînement basique pouvant également remplir le rôle d’appareil de tourisme.

Désigné MD.80 et baptisé ABC il s’agit d’un monoplan à aile basse cantilever de construction métallique. Il est animé par un moteur à six cylindres en ligne Renault 6Q conçu avant guerre et qui équipa notamment dans les années 1930 le bimoteur léger Caudron C.440 Goéland ou encore l’hydravion de reconnaissance Dewoitine HD.730. D’une puissance de 240 chevaux il entraîne une hélice bipale. Le MD.80 dispose par ailleurs d’un train d’atterrissage classique fixe et d’un empennage de grande taille. Le poste de pilotage biplace côte à côte permet d’accueillir un élève et son instructeur, tandis qu’un strapontin est installé derrière eux pour un éventuel passager ou un second élève. L’avion reçoit l’immatriculation civile provisoire française F-WFUM.

Le prototype du Dassault MD.80 ABC réalise son premier vol le 16 octobre 1950 depuis le terrain d’aviation de Melun-Villaroche en région parisienne. C’est le pilote d’essais Constantin Rozanoff qui se trouve aux commandes. Quelques mois plus tard ce petit monomoteur affronte le Morane-Saulnier MS.731 Alcyon et le Nord N.2800 dans une compétition visant à fournir un nouvel avion d’entraînement primaire à l’Armée de l’Air. Réputé lent et difficile à piloter le MD.80 perd la compétition, tout comme l’appareil de Nord Aviation.

Marcel Dassault et ses équipes tentent alors de placer l’ABC sur le marché civil de l’aviation de tourisme. Mais là encore ce petit monomoteur fait chou blanc. Face aux nouveaux appareils conçus par les équipes des ingénieurs Benjamin Wassmer, Jean Delemontez, ou encore Yves Gardan l’appareil de Georges Poulain n’intéresse personne. Dassault n’a alors pas la réputation d’être un constructeur lié à l’aviation sportive, pas plus aujourd’hui qu’hier du temps de la société Bloch.

Seule tentative de la société Dassault de se hasarder sur les marchés des avions d’entraînement primaire et des appareils de tourisme le MD.80 ABC représente donc un double échec. Surtout il demeure aujourd’hui encore un des plus grands mystères de l’histoire aéronautique française. Pourquoi ? Pourquoi cet avionneur a t-il conçu un tel appareil si éloigné de ses productions habituelles, qu’elles soient d’avant ou d’après guerre.
On ignore ce qu’il est advenu de cet avion, sans doute a t-il été détruit dans les années 1950.

NDLR : Cette monographie est la première (et sans doute la seule !) fiche que nous vous proposons pour laquelle nous ne possédons aucune donnée technique. En près de 25 ans d’existence du site cela ne nous était jamais arrivé et nous vous prions de nous en excuser. L’absence de telles informations ajoute un peu plus au mystère qui entoure cet étonnant petit monomoteur.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER

Photos du Dassault MD.80 ABC

Caractéristiques techniques

Modèle : Dassault MD.80 ABC
Envergure : 0.00 m
Longueur : 0.00 m
Hauteur : 0.00 m
Surface alaire : N.C.
Motorisation : 1 moteur en ligne Renault 6Q
Puissance totale : 1 x 240 ch.
Armement : aucun
Charge utile : Possibilité de transporter un passager
Poids en charge : kg
Vitesse max. : km/h
Plafond pratique : m
Distance max. :
Equipage :
[...] Passez dans le comparateur...

Profil couleur

Profil couleur du Dassault MD.80 ABC

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Dassault MD.80 ABC
Fiche éditée par
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
Facebook
Twitter
Pinterest
Email
Print

Vidéo du Dassault MD.80 ABC

Désolé, actuellement aucune vidéo n'a été répéretoriée pour cet aéronef.