De Havilland D.H.98 Mosquito

De Havilland D.H.98 Mosquito


Fiche descriptive

Appareil : De Havilland D.H.98 Mosquito
Constructeur : De Havilland Aircraft Company Ltd.
Désignation : D.H.98
Nom / Surnom : Mosquito
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1942
Pays d'origine : Royaume-Uni
Catégorie : Bombardiers avant 1950
Rôle et missions : Bombardier léger

Histoire

De Havilland D.H.98 Mosquito :
le bombardier britannique rapide et léger

Le Mosquito fut l’un des produits les plus réussis de l’aéronautique britannique. Sa conception fut en parfaite contradiction avec les idées officielles du moment, faisant appel au bois à une époque où l’on ne parlait déjà plus que de structures métalliques. Mais l’avion excita les imaginations lorsque ses premières missions furent connues, et ses exploits sensationnels soulevèrent plus d’enthousiasme que ceux de n’importe quel autre avion de combat.

Usiné en contreplaqué, le De Havilland Mosquito fut conçu comme un bombardier à grande vitesse dépourvu d’armement défensif. Cet avion, qui effectua son vol initial en décembre 1940, entra en service en mai 1942. Parmi les nombreuses variantes réalisées figuraient le Mosquito B Mk IV (273 exemplaires), propulsé par deux moteurs Merlin 21 et capable d’emporter quatre bombes de 227 kg ou une de 1 815 kg, le B Mk VII (25 exemplaires), fabriqué au Canada et équipé de moteurs Merlin 31, le B MK IX (54 exemplaires), avec deux Merlin 72, le B Mk XVI (1 200 exemplaires), version du Mk IX pourvue d’un habitacle pressurisé, le Mosquito Mk XX (45 exemplaires), construit au Canada, et le Mosquito B Mk 25 (225 exemplaires), avec des moteurs Merlin 225.

A la fin de la Seconde Guerre mondiale, le Mosquito B Mk XVI volait au sein de onze squadrons du Bomber Command. Cet appareil, qui avait effectué son vol initial en novembre 1943, se caractérisait par deux moteurs Merlin 70, un habitacle pressurisé lui permettant d’évoluer à l’altitude de 12 000 m et une capacité d’emport de charge de 1 810 kg. Au total, 1 200 Mosquito B Mk XVI Furent construits, constituant le fer de lance de l’aviation de bombardement légère britannique de l’après-guerre, et 122 Mosquito B Mk 35 furent fabriqués par Airspeed en vue d’opérer dans les forces d’occupation stationnées en Allemagne fédérale. Extrapolé du Mosquito B Mk Vl, le Mosquito B Mk 35 prit l’air pour la première fois en mars 1945, avec le système Rebecca et un radar Gee H Mk 2.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : De Havilland Mosquito Mk VI
Envergure : 16.51 m
Longueur : 12.34 m
Hauteur : 3.81 m
Motorisation : 2 moteurs Rolls-Royce Merlin XXI
Puissance totale : 2 x 1460 ch.
Armement : 4 mitrailleuses de 12.7mm907 kg de bombes
Charge utile : -
Poids en charge : 10092 kg
Vitesse max. : 611 km/h
Plafond pratique : 10050 m
Distance max. : 2970 Km
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du De Havilland D.H.98 Mosquito

Profil Couleur

Profil couleur du De Havilland D.H.98 Mosquito

Vidéo

Histoire du Mosquito

A voir également

0
Efficace, docile, adaptable à de très nombreuses missions, le Mitchell possédait d'excellentes qualités de vol et de bonnes performances. N'aurait-il jamais effectué d'autres missions...

0
En 1938, dans l'intention de remplacer ses Junkers Ju-86 B3 et une partie de ses SAAB B 17, la force aérienne suédoise adressa aux...

0
Durant la Seconde Guerre mondiale la Regia Aeronautica fit un usage important des trimoteurs, aussi bien comme avions de transport de passagers et de...
Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.